Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Maxime Monfort: «J’ai encore la tête et les jambes pour être coureur en 2020»

Maxime Monfort n’a pas quitté la tête du peloton, mercredi, comme c’est pratiquement le cas chaque jour depuis le départ de Bruxelles. L’Ardennais a accepté le rôle de chien de garde, un peu contre nature, que lui demandait le staff technique de sa formation au profit de Caleb Ewan, qu’il a entretemps surnommé « Pikachu ». De longues heures d’abnégation récompensées à Toulouse par la victoire du format de poche australien.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Maxime, voici donc la récompense à d’interminables heures passées face au vent au profit de Caleb Ewan !

C’est un soulagement pour lui, pour l’équipe, pour moi. Ce n’est comme si cela sortait d’une boîte à chaussures. Caleb est passé trois fois déjà juste à côté du succès, ce qui pouvait déboucher à un moment donné sur des doutes mais là, tout est résorbé. Quand je me suis relevé après avoir fait l’essentiel de mon travail devant, j’attendais, pratiquement seul à l’arrière, des nouvelles, puis j’ai entendu la voix de Frederik Willems pour dire que c’était dans la poche. Ce n’est pas volé pour Ewan qui a posé sa patte sur le podium plusieurs fois depuis le début du Tour.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs