Les députés ont 48 heures pour décider de soutenir ou non le gouvernement bruxellois

Rudi Vervoort lors de la séance plénière du parlement bruxellois
Rudi Vervoort lors de la séance plénière du parlement bruxellois - Photo News

Les députés bruxellois décideront par un vote, samedi après 16 heures, s’ils accordent leur confiance au nouveau gouvernement bruxellois socialiste, écologiste, DéFI et Open Vld, soit 48 heures après la lecture de la déclaration politique lue jeudi par Rudi Vervoort.

Le ministre-président bruxellois, qui s’est succédé à lui-même, à la tête d’une coalition régionale sensiblement remaniée, à la suite du scrutin du 26 mai dernier a exposé les intentions des partenaires appelés aux commandes du navire régional pour les cinq prochaines années.

Il l’a fait en mêlant les matières de la Région et celles de la Commission Communautaire Commune, une première depuis la naissance de la Région-capitale.

« A l’échelle du territoire bruxellois, les réponses pertinentes aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques sont transversales. Le citroyen ne peut souffrir d’une division institutionnelle. Nous entendons, dès lors, mobiliser les nouvelles compétences relevant tant de la Région que de la Commission Communautaire commune et les exercer au moyen de politiques croisées », a justifié le ministre-président.

M. Vervoort a brossé un tableau un peu plus détaillé que celui qu’il avait présenté il y a deux jours à la presse, des actions qui seront entreprises au cours des cinq prochaines années pour répondre aux urgences sociale et climatique jugées prioritaires et améliorer une série d’aspects de gouvernance démocratique, institutionnelle et financière en Région-capitale.

 
 
À la Une du Soir.be

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous