Accueil Économie Mobilité

SNCB: la fin juillet s’annonce chaude sur le rail

Le syndicat SIC a déposé un préavis de grève pour le samedi 27 juillet. Il dénonce la pénurie d’accompagnateurs. Les autres syndicats ne suivent pas.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

La fin de ce mois de juillet pourrait se révéler compliquée sur le rail. Le Syndicat indépendant pour cheminots (SIC) vient en effet de déposer un préavis de grève pour le 27 juillet prochain. Une date qui n’a probablement pas été choisie au hasard, puisque marquée par la tenue du festival Tomorrowland et de la Foire agricole de Libramont, et l’annonce d’une possible météo caniculaire. Soit autant d’éléments qui devraient pousser pas mal de Belges dans les trains.

Au cœur du conflit, le manque de personnel d’accompagnement, et la difficulté pour cette catégorie de personnel de prendre des congés. « On ne compte plus les annulations de congés pour des accompagnateurs la veille ou l’avant-veille », déplore Pascal Dumont, secrétaire national du SIC. « C’est un mal-être qui existe depuis des mois, des années même. Et ça devient particulièrement aigu pendant les vacances : la SNCB rajoute et rajoute encore des trains, au détriment du bien-être des travailleurs ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs