Des documents relient Trump aux efforts pour acheter le silence d’ex-maîtresses présumées

Des documents relient Trump aux efforts pour acheter le silence d’ex-maîtresses présumées

Des documents judiciaires rendus publics jeudi lient Donald Trump aux efforts déployés pendant la campagne présidentielle de 2016 pour acheter le silence de deux femmes qui menaçaient de révéler de vieilles liaisons présumées.

>Donald Trump considère que payer ses ex-maîtresses présumées n’était «pas une infraction»

Ces documents ont été rédigés en 2018 pour demander l’émission d’un mandat de perquisition chez l’avocat personnel de Donald Trump, Michael Cohen, qui a joué un rôle central dans les paiements effectués à l’actrice de films X Stephanie Clifford (alias Stormy Daniel) et à la playmate Karen McDougal.

Ils font état de nombreux échanges entre Michael Cohen, Donald Trump et son ancienne proche conseillère Hope Hicks, au moment des négociations.

«Sur la base du calendrier des appels (...) et du contenu des messages par SMS et emails, je pense qu’au moins une partie de ces communications portaient sur le besoin d’empêcher Clifford de parler publiquement», écrit un enquêteur.

Depuis, Michael Cohen a été condamné à trois ans et demi de prison pour, entre autres, avoir orchestré ces paiements en violation des lois sur le financement des campagnes électorales. Il a assuré avoir agi à la demande expresse du candidat républicain.

Donald Trump a soit nié avoir été au courant, soit assuré que ces paiements n’étaient pas illégaux. Les documents révélés jeudi mettent à mal sa défense.

Clôture du dossier

Malgré disposer de ces échanges troublants, les procureurs ont annoncé mercredi la clôture du dossier, sans procéder à de nouvelles inculpations.

Dans la foulée, un juge leur a ordonné de rendre publics les éléments de leur enquête. «Les violations des lois sur le financement des campagnes sont un sujet d’importance nationale», a écrit le juge William Pauley. «Maintenant que le gouvernement a terminé son enquête, il est temps que les Américains aient la chance de consulter ces documents», a-t-il ajouté.

L’avocat de Donald Trump, Jay Sekulow, s’est réjoui jeudi de la fin des investigations. «Nous maintenons depuis le début que le président n’a jamais été impliqué dans une violation des lois de financement de la campagne», a-t-il dit dans un communiqué.

Cette lecture des faits est «malhonnête», a rétorqué Michael Cohen dans un communiqué publié par un porte-parole. «La conclusion de l’enquête (...) devrait être une grande source d’inquiétude pour les Américains», a-t-il ajouté depuis sa prison.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Deliveroo nous a fait signer une nouvelle convention. Conséquence
: je gagne entre 20 et 30
% de moins qu’avant. On me paie 5,32 euros la course désormais
», affirme un livreur.

    Deliveroo, Uber Eats, Takeaway: les coursiers, toujours en dernière ligne

  2. Grâce à un single, la machine marketing du deuxième opus a été lancée avant même la sortie du film.

    L’effet Reine des Neiges, ou comment Disney règne sur le box-office

  3. Jennifer Williams, conseillère spéciale du vice-président américain Mike Pence, et le lieutenant-colonel Alexander Vindman, membre du Conseil de sécurité nationale
: deux témoignages majeurs devant la commission du Renseignement de la Chambre qui mène l’enquête au pas de course.

    L’«affaire ukrainienne» de Trump racontée par des témoins directs

La chronique
  • Royaume-Uni: Levido et Milne, les faux frères ennemis des élections

    Par Marc Roche

    Deux personnages au visage banal, discrets jusqu’à la transparence, sans charisme, ni faconde, qui sont, dans l’ombre, les hommes clefs de l’élection législative du 12 décembre au Royaume-Uni. Et le symbole de la revanche des radicaux sur les tenants du juste milieu.

    L’Australien Isaac Levido, 35 ans, et l’Anglais Seumas Milne, 61 ans, sont les gourous électoraux respectivement de Boris Johnson et de Jeremy Corbyn. Les mécaniciens en chef de la bataille électorale détiennent beaucoup plus de puissance réelle que les membres du Cabinet ou du gouvernement fantôme. Ils ont l’accès le plus direct, le plus fréquent et le poids le plus perceptible auprès des deux principaux protagonistes du scrutin.

    Tout apparemment différencie les deux frères...

    Lire la suite

  • Mesdames, Messieurs, la Commission! Enfin…

    On croyait que les affaires courantes étaient une spécialité belge. Mais depuis un mois, on a découvert que l’Europe nous les enviait au point de les adopter. La Commission von der Leyen, qui devait entrer en fonction le premier novembre dernier, est en effet restée dans les paddocks bruxellois faute d’être au complet.

    Mais ces affaires courantes, qui font déjà mauvais genre chez nous, faisaient carrément tache pour une Union européenne déjà accusée de paralysie quand la Commission est de plein...

    Lire la suite