Accueil Monde Proche-Orient

Tensions dans le Golfe: le Etats-Unis ont pu abattre un de leurs propres drones «par erreur», estime l’Iran

Les Etats-Unis disent avoir abattu un drone iranien au-dessus du détroit d’Ormuz.

Temps de lecture: 2 min

Les Etats-Unis ont pu abattre « un de leurs propres » drones au-dessus du détroit d’Ormuz, a estimé vendredi le ministre des Affaires étrangères adjoint iranien Abbas Araghchi, démentant que la République islamique ait perdu un appareil sans pilote la veille.

« J’ai peur que l’USS Boxer ait abattu un de leurs propres [drones] par erreur », écrit M. Araghchi dans un message en anglais sur Twitter en faisant référence au navire amphibie qui, selon le président américain Donald Trump, aurait abattu un drone iranien jeudi au-dessus du détroit d’Ormuz.

>Les Etats-Unis ont abattu un drone iranien qui «s’approchait dangereusement d’un de leurs navires»

Selon le président américain, le drone iranien s’est approché à moins de 1.000 mètres du navire USS Boxer, qui a entrepris « une action défensive ». « Le drone a été détruit », a-t-il dit. M. Trump a appelé les autres pays à « condamner l’Iran » et à protéger leurs propres navires.

De son côté, un porte-parole du Pentagone Jonathan Hoffman a confirmé l’incident dans un communiqué, précisant qu’il était survenu à 10h en heure locale (5h30 GMT) alors que l’USS Boxer s’apprêtait à pénétrer dans le détroit d’Ormuz.

L’Iran a abattu le 20 juin un drone américain qui se trouvait selon lui dans son espace aérien. Donald Trump a affirmé deux jours plus tard avoir annulé à la dernière minute des frappes contre l’Iran pour éviter un lourd bilan humain, tout en maintenant ses menaces de représailles contre Téhéran.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Thill-Goelff Frédéric, vendredi 19 juillet 2019, 14:54

    Bien sûr que j'ignore qui dit la vérité dans cette histoire, mais si les affirmations de l'Iran sont correctes ce serait vraiment cocasse. Plus sérieusement, les nerfs sont tellement à fleur de peau dans cette région qu'un rien pourrait mettre le feu aux poudres. Et c'est cela qui fait peur.

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une