Festivités du 21 juillet: les perturbations à prévoir à Bruxelles ce dimanche

Festivités du 21 juillet: les perturbations à prévoir à Bruxelles ce dimanche

Au vu de la fête nationale du 21 juillet, la circulation sera perturbée ce week-end. Bruxelles Mobilité conseille fortement de venir à Bruxelles en train ou avec le métro, dont les services seront renforcés.

La mobilité active : Tram, bus, métro

Les 4 lignes de métros et certaines lignes de tram et de bus sont prolongées jusqu’à 1h du matin dimanche :

· Les lignes de métro 1, 2, 5 et 6

· Les lignes de trams 3, 4 (T-bus compris), 8, 19 (T-bus compris), 32, 92 (T-bus compris) et 93(T-bus compris)

· Ainsi que les lignes de bus 29, 38, 49, 54, 66, 71 et 95 sont prolongées jusqu’à 1h du matin.

· La station de métro Parc est fermée pendant le défilé militaire, de 12h à +/- 17h30. La station Maelbeek est fermée de 15h à +/- 16h.

Les lignes STIB déviées ou interrompues

En tram, les lignes 92 et 93 ne circuleront pas entre les arrêts Louise et Botanique dimanche.

En bus, la ligne 27 ne circulent pas entre les arrêts Merode et Gare du Midi, les bus 29 et 63 ne circulent pas entre les arrêts Madou et DeBrouckère, la ligne de bus 33 n’est pas exploitée, les bus 34 et 80 ne circulent pas entre les arrêtsLuxembourg et Porte de Namur, les bus 38 ne circulent pas entre les arrêts Luxembourg et Gare Centrale, les bus 54 ne circulent pas entre les arrêts Bailli et Trôn e . Après Bailli, les bus continuent jusqu’à Louise.

Les bus 64 ne ne circulent pas entre les arrêts Luxembourg et Porte de Namur avant 13h et après 18h. Entre 13h et 18h, les bus 64 ne circulent pas entre les arrêts Maelbeek et Porte de Namur. Les bus 65 et 66 ne circulent pas entre les arrêts Quetelet et De Brouckère . Après Quetelet, les bus continuent jusqu’à Botanique.

Les bus 71 ne circulent pas entre les arrêts Porte de Namur et De Brouckère . Pendant la festivité « Te Deum » qui se déroule de 8h à 12h : les bus 86 font leur terminus à Anneessens (à l’arrêt du bus 46). Direction Gare Centrale, les arrêts entre Anneessens et Gare Centrale ne sont pas desservis. Direction Machtens, les arrêts entre Gare Centrale et Triangle ne sont pas desservis.

Et durant le déroulement du « Resto National » dès 9h : les bus 48 ne circulent pas entre les arrêts Porte de Hal et Grand-Place.

Les secteurs non-accessibles à la circulation

En vue des festivités certaines places de Bruxelles ne seront pas accessibles aux voitures dimanche : la place Poelaert, la rue de la Régence, la place Royale, la rue Royale, la place des Palais, la place du Sablon, les artères autour du Parc de Bruxelles et de la Montagne de la Cour, la place du Trône, les artères autour de la Cathédrale St Michel et Gudule, la rue de la Loi, la rue Belliard, le secteur Schuman/av. d’Auderghem. La place des Palais sera interdite à la circulation dès le 20 juillet en matinée jusqu’au 22 juillet en matinée.

Avec le « Te Deum », le tunnel St-Lazare se verra fermé à partir de 6h du matin.

De 7h30 à 10h  : la circulation sera fermée autour de la Cathédrale St Michel et Gudul à cela se rajoute le boulevard Pachéo, le boulevard de Berlaimont, boulevard de l’Impératrice, boulevard de l’Empereur, rue de Loxum, rue Cardinal Mercier et le Cantersteen.

A partir de 7h30  : La Rue Royale sera également partiellement fermée. Le défilé aura lieu de 16h à 18h, il donne lieu à plusieurs mesures circulatoires :

Dès 12h00  : le tunnel Cinquantenaire sera fermé ainsi que le tunnel Reyers : direction centre, interdiction de circuler dans l’avenue d’Auderghem (entre la Chasse en Schuman)

Dès 12h30 jusqu’aux environs de 18h00  : interdiction de circuler dans la zone de formation du défilé et dans ses environs : avenue de Cortenbergh (entre Renaissance et Schuman), rue Archimède, rond-point Schuman, rue de la Loi (y compris accès tunnel Joyeuse Entrée), rue Lambermont

Dès 14h jusqu’aux environs de 18h00  : place du Trône en surface (aucune interruption dans les tunnels sauf fermeture de la sortie Belliard), avenue des Arts et boulevard du Régent entre Loi et Trône (fermetures uniquement en surface), rue du Luxembourg et rue Montoyer, rue Belliard (y compris la sortie Belliard du tunnel Trône et le grand tunnel Belliard direction (E40)/Tervuren). Le tronçon de la rue de la Loi entre Arts/Loi et Royale (devant le Parlement) restera fermé jusqu’en soirée (fin du feu d’artifice). Des parkings de dissuasion seront accessibles à proximité des stations de métro Kraainem, Heysel, Delta et Roodebeek

Le feu d’artifice aura lieu ce 21 juillet de 23h à 23h30 sur la place des Palais.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Féru, dit-il, de mythes et d’histoires anciennes, François Fornieri se doit de pouvoir réciter celle de Crésus...

    Nethys: avis de tempête pour le flamboyant Fornieri

  2. «
Que le ministre des Pouvoirs locaux demande des clarifications, c’est normal. Et fuir le conseil d’administration comme le CDH et Ecolo, je ne crois pas que c’est une bonne attitude.
» © Pierre-Yves Thienpont.

    Pierre-Yves Jeholet au «Soir»: «A propos de Nethys, je demande la transparence, la vérité»

  3. Le mouvement pour le climat a réussi à mobiliser au-delà des espérances.

    La mobilisation pour le climat est toujours vive

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite