Tomorrowland ouvre ses portes ce vendredi: découvrez le festival vu du ciel (vidéo)

Tomorrowland ouvre ses portes ce vendredi: découvrez le festival vu du ciel (vidéo)
Mathieu GOLINVAUX

Le festival Tomorrowland a démarré vendredi à midi sur le site De Schorre à Boom, en province d’Anvers, les premiers festivaliers prenant possession de la plaine, accueillis sur la scène principale par le DJ Carl Cox. Un total de 200.000 visiteurs est attendu ce week-end.

Pour cette 15e édition, les organisateurs promettent une foule de surprises, et un univers qui devrait plonger les amateurs de techno dans la magie. Le thème « The Book of Wisdom : The Return », qui renvoie au thème utilisé en 2012, s’accompagne d’un podium principal décoré de livres, comme cette année-là.

C’est sur cette scène que Carl Cox a donné le coup d’envoi de l’événement vendredi. Le Britannique n’a encore jamais raté une édition du festival. Il y reviendra encore le vendredi 26 avec son propre podium « Carl Cox invites Space Ibiza ».

Plus de 130 prestations sont attendues vendredi, avec entre autres Amelie Lens, DJ Diesel (l’ancienne vedette de la NBA Shaquille O’Neal), le créateur de mode Virgil Abloh, Steve Aoki, DJ Tiësto, Martin Garrix, Tiga, Dave Clarke et Benny Benassi.

Tomorrowland : Brussels Airlines transportera plus de 25.000 festivaliers vers la Belgique

Très attendu, l’invité de la Freedom Stage, Eric Prydz, y présentera en première mondiale son show « Holosphere ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Greenpeace a mené une action spectaculaire à l’ouverture du sommet européen, jeudi matin
: ses militants ont pris d’assaut la façade du bâtiment, déployant de grandes banderoles qui donnaient l’impression que le bâtiment était en feu. Des feux de détresse ont également été allumés en divers endroits pour faire de la fumée.

    Sommet européen: alerte orange sur l’ambition «neutralité carbone» en 2050

  2. Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne.

    Les marchés du carbone empoisonnent la COP25 Madrid

  3. ©News

    Europa League: éliminé, le Standard peut nourrir des regrets

La chronique
  • Peut-on se payer la Maison-Blanche?

    I’m not a billionnaire ! », a lâché, amère, la sénatrice de Californie, Kamala Harris, en annonçant qu’elle abandonnait la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine.

    La pique visait sans doute moins Donald Trump que deux candidats de son propre parti, Tom Steyer et Michael Bloomberg, dont les fortunes personnelles sont estimées, respectivement, à 1,6 milliard et 50 milliards de dollars par le magazine Forbes.

    Que des hommes, blancs, et vieux, comme Steyer (62 ans) et Bloomberg (77 ans), mais aussi Joe Biden (77 ans) ou Bernie Sanders (78 ans), puissent – sauf surprise – mener campagne jusqu’à la convention démocrate de Milwaukee, prévue en juillet 2020, alors que Kamala Harris, self-made woman de 55 ans, métisse, de père jamaïcain et de mère indienne, ait dû jeter l’éponge début décembre 2019 est déjà, en soi, problématique pour certains progressistes.

    Qu’à l’instar de l’actuel président...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite