Accueil Médias

La pollution invisible du «binge-watching»

Envoyer ses photos de vacances par e-mail ou regarder le dernier épisode de Casa de Papel en streaming peut demander bien plus d’énergie qu’il n’y paraît. Désormais, le secteur du numérique pollue autant que l’aviation civile. Explications.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Faisons un pari. Ma main à couper que dans votre -ou plus probablement vos- boîte(s) e-mails, s’entassent des milliers de courriers électroniques laissés en jachère depuis des années. Négatif ? Voilà une bonne nouvelle pour la planète, car dans le cas contraire, envoyer des e-mails à la volée et sauvegarder infiniment ceux que l’on reçoit pollue bien plus qu’il n’y paraît. C’est qu’il faut les stocker, toutes ces données au chaud dans les boîtes de réception virtuelles. Et les centres de stockages (ou data center), bien réels eux, sont très énergivores en électricité, tant pour leur fonctionnement, que pour gérer leur refroidissement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Buffin Monique, lundi 22 juillet 2019, 17:21

    Et dire que nous attendons tous que la technologie sauve la planète du réchauffement climatique. Depuis la naissance de la révolution industrielle, cela a été l'explosion de la consommation énergétique et son corolaire de la dissipation thermique. L'humanité (qui ne fait que gonfler) sera-t-elle prête a affronter le DELUGE climatique. Y aura-t-il un nouveau NOE sur cette galère?

  • Posté par Brasseur Michel, lundi 22 juillet 2019, 13:42

    Le Soir pourrait-il nous donner des exemples de moteurs de recherche éco-responsables svp? ça participerait au bien de la planète aussi... merci=

  • Posté par Collet Didier, lundi 22 juillet 2019, 16:50

    Ecosia par exemple

Aussi en Médias

La télévision en mode «retour vers le futur»

Après les retrouvailles de « Friends », HBO annonce les retrouvailles des héros de Harry Potter. Le passé refait de plus en plus surface en télévision. Le signe d’un besoin de réconfort, qui ne bride pourtant pas la capacité d’innover des chaînes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs