Apollo 11: Trump reçoit les deux astronautes encore en vie à la Maison Blanche

Le président américain Donald Trump a reçu vendredi à la Maison Blanche les deux astronautes de la mission Apollo 11 encore en vie, Buzz Aldrin et Michael Collins, à la veille du 50e anniversaire du premier alunissage d’humains.

«Demain est un très grand jour», a déclaré Donald Trump. «Cinquante ans après que nous avons planté un beau drapeau américain sur la Lune».

«Nous y remettons du glamour», a-t-il dit de l’exploration spatiale. «C’est beau».

Neil Armstrong, premier homme à avoir foulé le sol lunaire et commandant de la mission Apollo 11, est mort en 2012. Ses fils Eric et Mark, ainsi que leurs familles, étaient présents dans le Bureau ovale. Le président Trump leur a demandé de se signaler en levant la main.

Buzz Aldrin, aujourd’hui âgé de 89 ans, avait posé le pied sur la Lune peu après Armstrong.

Quant à Michael Collins, 88 ans, il était resté en orbite lunaire à bord du «module de commande», le vaisseau qui a ensuite permis à l’équipe de rentrer sur Terre.

La mission avait décollé le 16 juillet 1969 et Armstrong et Aldrin avaient aluni le 20 juillet en utilisant le module lunaire.

Cet anniversaire sera célébré en particulier samedi à Houston, où se situait la salle de contrôle de la Nasa, au centre spatial Johnson.

«Excellent rendez-vous avec le président Donald Trump! Nous avons parlé de l’avenir de l’Amérique dans l’espace, de la façon de relever les défis spatiaux, et de la nécessité de continuer à explorer au-delà de l’horizon», a tweeté le compte de Buzz Aldrin (qui a dit mercredi que des collaborateurs tweetaient pour lui).

«Gardons la grandeur de l’Amérique dans l’espace!» a conclu «Buzz».

Une éclipse partielle de Lune pour fêter les 50 ans d’Apollo 11 (photos et vidéo)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. Kim en balade, samedi matin, sur la plage du célèbre Burj Al Arab, l’hôtel aux... 7 étoiles. @News

    Tous les regards sur Kim Clijsters à Dubaï

  3. Tristan Moreau et Nathalie Van Tongelen, au coeur du nouveau spectacle, «
Studio 100 part en live
». © Mathieu Golinvaux

    Studio 100 sort de l’écran pour un nouveau show musical

La chronique
  • Lettre ouverte au Roi: le temps est venu d’être créatif

    Saisissant la perche tendue récemment par David Van Reybrouck, je prends la plume. Le Roi et moi, nous avons un intérêt commun dans le dénouement de la crise politique actuelle. Que serait un Roi sans son royaume ? Que serait une constitutionnaliste sans sa Constitution ? En cas d’éclatement du pays, que deviendront le Roi, sa famille, ses palais et ses yachts ? En tant que constitutionnaliste, que ferai-je de ce know-how constitutionnel local inédit sur BHV, les matières personnalisables et l’autonomie constitutive ? Pas de doute : les constitutionnalistes belges et la famille royale feront le désespoir des bureaux de placement professionnel. De manière à la fois intéressée et désintéressée, je glisse donc au Roi quelques petites recettes.

    Ceci n’est pas une pipe...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: un conseil d’ami, n’essayez plus N-VA et PS

    Mais franchement, qui est surpris ? Koen Geens était bien culotté ce vendredi soir de rejeter la responsabilité de l’échec de sa mission sur Paul Magnette et le PS. Il fallait être Hibernatus ou moine ces derniers mois pour ne pas avoir compris que le PS ne monterait pas dans un gouvernement avec la N-VA. Certains observateurs s’en gaussaient vendredi matin : il n’y avait dans l’interview de Paul Magnette au Soir qu’une confirmation du « jamais avec la N-VA » tant de fois prononcé....

    Lire la suite