Apollo 11: Trump reçoit les deux astronautes encore en vie à la Maison Blanche

Le président américain Donald Trump a reçu vendredi à la Maison Blanche les deux astronautes de la mission Apollo 11 encore en vie, Buzz Aldrin et Michael Collins, à la veille du 50e anniversaire du premier alunissage d’humains.

«Demain est un très grand jour», a déclaré Donald Trump. «Cinquante ans après que nous avons planté un beau drapeau américain sur la Lune».

«Nous y remettons du glamour», a-t-il dit de l’exploration spatiale. «C’est beau».

Neil Armstrong, premier homme à avoir foulé le sol lunaire et commandant de la mission Apollo 11, est mort en 2012. Ses fils Eric et Mark, ainsi que leurs familles, étaient présents dans le Bureau ovale. Le président Trump leur a demandé de se signaler en levant la main.

Buzz Aldrin, aujourd’hui âgé de 89 ans, avait posé le pied sur la Lune peu après Armstrong.

Quant à Michael Collins, 88 ans, il était resté en orbite lunaire à bord du «module de commande», le vaisseau qui a ensuite permis à l’équipe de rentrer sur Terre.

La mission avait décollé le 16 juillet 1969 et Armstrong et Aldrin avaient aluni le 20 juillet en utilisant le module lunaire.

Cet anniversaire sera célébré en particulier samedi à Houston, où se situait la salle de contrôle de la Nasa, au centre spatial Johnson.

«Excellent rendez-vous avec le président Donald Trump! Nous avons parlé de l’avenir de l’Amérique dans l’espace, de la façon de relever les défis spatiaux, et de la nécessité de continuer à explorer au-delà de l’horizon», a tweeté le compte de Buzz Aldrin (qui a dit mercredi que des collaborateurs tweetaient pour lui).

«Gardons la grandeur de l’Amérique dans l’espace!» a conclu «Buzz».

Une éclipse partielle de Lune pour fêter les 50 ans d’Apollo 11 (photos et vidéo)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Une bande de six olibrius aussi dingues qu’étranges débarquait, au soir du 5 octobre 1969, dans la petite lucarne des chaumières d’outre-Manche.

    Les Monty Python ont cinquante ans

  2. Outre le paiement de factures, le Fonds a également un objectif de prévention, en aidant les ménages précarisés à mieux gérer leur consommation.

    Le Fonds Gaz et Electricité a besoin de 30 millions de plus par an

  3. Les travailleurs étrangers sont peu représentés dans le secteur non-marchand (9,1
%) et représentent onze indépendants sur cent en Belgique.

    En cinq ans, le nombre de travailleurs étrangers a augmenté de 13,6%

La chronique
  • France: la fin programmée des Républicains

    Par Xavier Mabille d’abord, par mes lectures aussi, j’ai été vacciné contre la tentation de faire des pronostics. Comme Descartes, l’Histoire s’avance masquée, et l’on a toutes les chances d’être démenti si l’on prétend savoir de quel enfant elle accouchera. Pourtant, je ne résiste pas au plaisir de tirer une prédiction d’un livre dont j’achève la lecture, et dont l’auteur, plus rigoureux que moi, s’abstient, lui, de se projeter dans l’avenir. Je veux parler de L’archipel français, de Jérôme Fourquet, qui me conduit à faire ce pari : dans 20 ans, le parti des Républicains, en France, aura disparu, ou ne sera plus qu’une chapelle insignifiante comme l’est aujourd’hui la formation centriste UDI.

    ...

    Lire la suite

  • Dutroux: le TAP n’est pas un guichet de sortie automatique

    Les craintes ravivées d’une libération conditionnelle de Marc Dutroux, même si elles sont infondées, témoignent que le pays demeure, 23 ans après son arrestation, sous la sujétion du psychopathe de Marcinelle qui figure dans les consciences comme l’incarnation du mal.

    La demande de la désignation d’un collège de cinq experts psychiatres que porteront jeudi devant le Tribunal de l’application des peines (TAP) ses deux avocats, n’est qu’une « étape technique » à l’issue incertaine et qui ne...

    Lire la suite