Accueil Sports Autres sports

Brigitte Becue: «Je ne suis pas sûre que la natation belge soit sur le bon chemin»

À l’aube des Mondiaux, Brigitte Becue pose un regard impitoyable sur la manière dont la natation est gérée en Belgique. Elle craint le vide après les JO de Tokyo.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Elle a quitté monde de la natation belge, un peu forcée, après, de son propre aveu, en avoir été « éjectée » lors de l’élection à la présidence de la Fédération en 2018. « Je voulais aider, on n’a pas voulu de moi », regrette-t-elle. Pourtant, à 46 ans, Brigitte Becue, la nageuse noir-jaune-rouge la plus performante de l’histoire avec 1 médaille mondiale, 11 médailles européennes et quatre participations olympiques, continue d’aimer son sport comme au premier jour. « Cela reste ma passion. Après tout, j’ai passé plus de la moitié de ma vie dans l’eau ! » A l’heure des Mondiaux, qui démarrent, pour une semaine, ce dimanche, à Gwangju, en Corée du Sud, la Flandrienne fait le point sur la natation belge. Et elle n’est guère optimiste.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs