Accueil Société Régions Bruxelles

Le ministre Jambon abandonne l’idée de contrôler les domiciles molenbeekois

Le ministre fédéral devait avoir l’accord de la commune avant de procéder à une telle mesure.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 1 min

Le cabinet de Jan Jambon (N-VA) a fait savoir ce week-end que les adresses molenbeekoises ne seront pas contrôlées une à une comme le ministre de l’Intérieur en avait exprimé la volonté en novembre après les attentats de Paris, rapportent les titres Sudpresse et les journaux Mediahuis. Cette annonce intervient après que la bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, Françoise Schepmans, a indiqué s’opposer à une telle mesure.

Les contrôles de domiciles sont une compétence exclusivement communale, il est dès lors impossible pour le ministre fédéral de procéder sans l’aval de l’autorité locale.

Le chef de corps de la police de la zone Bruxelles-Ouest, Johan De Becker, a par ailleurs expliqué que ces contrôles exhaustifs étaient impossibles pour des raisons pratiques. «Quelque 95.000 personnes vivent à Molenbeek-Saint-Jean, ce n’est pas possible de contrôler chaque habitation».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs