Bruxelles: le feu d’artifice clôture les festivités du 21 juillet (photos)

Le traditionnel feu d’artifice s’est déroulé dimanche soir, entre 23h et 23h30, sur la place des Palais à Bruxelles, en présence du roi Philippe, de la reine Mathilde et de leurs trois plus grands enfants Elisabeth, Gabriel et Emmanuel.

Le palais des Académies a été illuminé pendant une quarantaine de seconde en rouge pour marquer le début du feu d’artifice, tiré depuis ses jardins et son toit.

«On a des feux crépitants, des retombées en queue de cheval», commente Benoît Halein, des maîtres artificiers Van Cleemput. «On a des nouvelles chandelles venues d’Espagne, qui laissent des traces dans le ciel dans des couleurs très originales comme le violet et fuchsia. On aura au milieu de ces fusées une grande comète qui formera au-dessus du lot une très large traînée».

>Fête nationale: revivez en images les moments forts du défilé militaire (photos et vidéo)

Le spectacle s’est ouvert sur «The Great Gig In The Sky» du groupe Pink Floyd. Diverses musiques connues ont rythmé le feu d’artifice, parmi lesquels un morceau classique de Giacomo Puccini, des titres biens connus de Frank Sinatra comme de Charles Trenet. Pour la chanson «La mer» de ce dernier, des projectiles bleus avec des reflets scintillants de couleur argent ont illuminé le ciel.

Le bouquet final a été voulu grandiose, avec une reprise condensée des divers projectiles utilisés durant le spectacle. Il s’est joué sur une musique de la bande originale du film de Batman «The Dark Knight Rises».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Gordon Sondland, l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne, a confirmé dans sa déclaration préliminaire avoir imposé un «
quiproquo (donnant donnant)
» aux autorités ukrainiennes, sur ordre exprès du président américain.

    Destitution: Gordon Sondland, un témoignage catastrophique pour Trump

  2. Un patient infecté qui suit correctement son traitement peut en effet devenir «indétectable» et ne plus représenter de danger d’infection.

    Sida: comment gagner la bataille de la bithérapie

  3. belgaimage-140898853-full

    Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

La chronique
  • Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

    Les médias sociaux sont de toutes les époques. C’est une des conclusions d’un livre remarquable du professeur d’histoire, Maarten Van Ginderachter, de l’université d’Anvers. Dans son ouvrage The everyday nationalism of workers (Le nationalisme quotidien des travailleurs), il explique que le quotidien socialiste gantois Vooruit avait lancé à la fin du dix-neuvième siècle un « denier de la lutte », une liste d’abonnements pour soutenir la presse socialiste. Ce qui est intéressant à propos de ces listes, c’est que les donateurs pouvaient compléter leur don par une brève déclaration, généralement des messages courts ou 1 à 5 lignes dans un langage très familier. Ces déclarations étaient publiées dans une section séparée, et dans le Vooruit. Elles représentèrent rapidement jusqu’à un quart de l’espace total de la copie, publiée au moins deux fois par semaine, contenant à chaque fois plusieurs dizaines de déclarations.

    Une propagande efficace...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite