Accueil Société

La canicule en Belgique, un effet du réchauffement climatique?

On pourrait atteindre 41 degrés jeudi. Les risques pour la santé deviendront importants. Le branle-bas pourrait être décidé mardi soir. Cela dépendra de l’intensité de la vague d’ozone.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Les météorologues ne quittent pas les écrans sur lesquels s’affichent les dernières prévisions de la chaleur du reste de la semaine. Car il est « assez probable » qu’un record de chaleur tombe chez nous ce jeudi, selon l’Institut royal météorologique (IRM). Le record du 27 juin 1947, 36,6 degrés à la station de mesure d’Uccle, pourrait être battu. Et peut-être de beaucoup : les modèles donnent du 39 pour Uccle, jusqu’à 41 en Campine. Le deuxième jour le plus chaud de l’histoire récente du pays était le 19 juillet 2006, avec un maximum de 36,2ºC à Uccle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Dejolier Bruno, jeudi 25 juillet 2019, 8:33

    L'ozone est composee de 3 ATOMES d' oxygene et le dioxygene que nous respirons (communement appele oxygene) de 2 ATOMES d'oxygene. Les molecules etant justement ces combinaisons d'atomes. Petit rappel elementaire de chimie qui permet d'eviter bien des confusions....

  • Posté par Petre Eric, mardi 23 juillet 2019, 11:32

    Pas vraiment d'accord avec le commentaire sur les maisons en briques. C'est très bien que l'inertie de la brique lisse les différences de température, il suffit de bien s'en servir. Chez moi volets fermés côté soleil et murs épais je peux avoir jusque 8 degrés de moins qu'à l'extérieur en journée, sans clim. Et la nuit il suffit d'ouvrir les fenêtres.

  • Posté par Dardenne Didier, mardi 23 juillet 2019, 12:44

    Si vous avez un mur en brique exposé au soleil côté sud, ce serait bien d'aller mettre votre main dessus entre 20h et 21h. Vous allez être étonné de la chaleur restante. Et quand il fera plus de 20° minimum la nuit, je ne sais pas à quelle heure il faudra ouvrir pour rafraîchir.

  • Posté par Dumont Robin, mardi 23 juillet 2019, 9:33

    Le Soir devrait arrêter de présenter ces faits comme des questions! Qu'est ce qu'un point d'interrogation fait dans ce titre? Le seul effet est que l'article laisse croire qu'il y a un doute (alors même que le contenu est assez clair). Il serait temps d'arrêter de jouer à ce jeu...

  • Posté par Beckers Jean, mardi 23 juillet 2019, 9:08

    Le ? dans le titre est incongru. Comment le Soir peut-il encore jeter le doute sur la réalité du réchauffement climatique. Du grain à moudre pour les climato-sceptiques. Mais il faut sans doute racoler large pour vendre un peu plus son canard... Honteux ? Sans doute. Irresponsable, sûrement...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs