Vague de chaleur: la Belgique en alerte orange pourrait passer au rouge

Huy
Huy - Dominique Duchesnes

La Belgique est en alerte orange et ce au moins jusqu’à samedi prochain, avertit l’IRM qui incite tous les habitants à boire régulièrement, se vêtir légèrement, passer les journées dans des endroits frais, se conformer aux règles habituelles de santé, fractionner les portions alimentaires, éviter la chaleur extérieure en fermant les portes et les fenêtres.

>> Les prévisions météo région par région

Il n’est d’ailleurs pas exclu que la Belgique passe en alerte rouge. Le record national de chaleur – la température la plus élevée enregistrée en Belgique – pourrait même être battu jeudi.

Mardi : 34 degrés

Mardi le ciel sera peu nuageux à serein. Quelques voiles d’altitude seront possibles, surtout sur l’est du pays. Les maxima seront compris entre 28 ou 29 degrés à la côte ainsi que sur les sommets de l’Ardenne et 33 à 34 degrés en Campine. Le vent sera faible de sud-est. A la côte, il deviendra modéré de nord-est.

Durant la soirée de mardi et la nuit suivante, le ciel restera pratiquement serein. Les minima seront compris entre 16 degrés en Hautes-Fagnes à 23 degrés dans l’ouest. Le vent sera faible à modéré de sud-est.

Mercredi : 38 degrés

Mercredi, le temps restera ensoleillé et la chaleur s’accentuera avec des maxima de 32 ou 33 degrés sur les hauteurs et au littoral jusqu’à localement 37 ou 38 degrés ailleurs. Une petite brise maritime pourrait éventuellement ramener de l’air un peu moins chaud sur l’ouest du pays en cours d’après-midi et en soirée. Les températures nocturnes seront également élevées et ne repasseront pas sous la barre des 20 degrés dans la plupart des régions. Le vent sera souvent faible à modéré de sud à sud-est. Au littoral et sur l’ouest du pays, il deviendra modéré de secteur ouest à sud-ouest en cours d’après-midi.

Jeudi : 39 degrés

Jeudi, le temps sera toujours bien ensoleillé et ce sera probablement la journée la plus chaude. La chaleur sera en effet accablante avec des températures maximales qui grimperont par endroits jusqu’à 38 ou 39 degrés.

Vendredi : 35 degrés

Vendredi, la situation reste encore incertaine. Les nuages devraient être un peu plus nombreux, mais les éclaircies seraient encore assez larges. L’atmosphère deviendrait plus instable avec la possibilité de quelques averses orageuses isolées en fin de journée. Les maxima pourront encore être très élevés, surtout sur la moitié est du pays, avec des valeurs proches de 24 degrés au littoral et dépassant encore probablement 35 degrés en Campine.

Samedi : 24 degrés

Samedi, les maxima devraient revenir partout aux normales de saison, proches de 24 degrés sur le centre du pays. Des précipitations sont attendues.

Sur le même sujet
Météo
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FILES-CRASH-HELICOPTER-KOBE-BRYANT (2)

    Décès de Kobe Bryant: le Black Mamba ne mordra plus

  2. Il y a une semaine, Georges-Louis Bouchez offrait des fleurs au Roi Philippe, pour l’anniversaire de Mathilde.

    Coalition fédérale: Magnette recale l’idée d’un duo royal avec De Wever

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Vraiment, nous vivons en de sombres temps

    Auschwitz, il y a 75 ans. Si une angoisse particulière s’ajoute cette fois, c’est que cette commémoration a des allures de paratonnerre. Comme si, en dénonçant à nouveau les horreurs innommables que des hommes ont pu faire subir à d’autres hommes, on tentait de conjurer le sort pour, si pas le présent, du moins un futur peut-être proche.

    « J’aimerais pouvoir assurer que nous, les Allemands, avons appris de l’Histoire une fois pour toutes. Mais je ne peux dire cela alors que la haine se répand....

    Lire la suite