Accueil Monde Amériques

A Porto Rico, Ricky Martin incarne la révolte populaire contre le gouverneur Ricky Rossello

La révélation des messages insultants, homophobes et misogynes, que le gouverneur échangeait avec ses amis a mis le feu aux poudres à Porto Rico. Le peuple veut du respect. Et du changement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Ce moment où un peuple décide que ça suffit. Qu’il ne peut plus tolérer ce qu’il a subi pendant des décennies. Ce point de bascule a eu lieu ce lundi à Porto Rico. Près de 500.000 personnes ont défilé dans les rues de San Juan pour réclamer le départ du gouverneur de cette île au statut hybride de « territoire non-incorporé » des États-Unis : ses habitants ont la nationalité américaine mais pas le droit de voter à la présidentielle américaine.

« Ricky, démissionne, le peuple te répudie ! », ont scandé les manifestants. Leur cible, Ricardo Rossello, dit Ricky. Le gouverneur vacille suite à des révélations du Centre de journalisme d’investigation de Porto Rico qui a récemment publié 900 pages de transcriptions de messages qu’il a échangés via l’application Telegram avec 11 amis masculins, tous haut placés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Panne de havanes

Les pénuries touchent aussi l’industrie du luxe. Ainsi, les havanes se font rares en Europe. En cause, des difficultés propres à Cuba, mais aussi, comme dans d’autres secteurs, la pandémie et une explosion du marché chinois.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs