Les conseils pour affronter la vague de chaleur au boulot (vidéos)

Les conseils pour affronter la vague de chaleur au boulot (vidéos)
D.R.

La Belgique est en alerte rouge à la chaleur jusqu’à samedi. Alors que les températures atteindront 39 degrés mercredi après-midi, le mercure montera jusqu’à 40 degrés par endroits jeudi, prévoit l’Institut royal météorologique (IRM) dans son bulletin météo.

>> Nos prévisions météo région par région

Le Centre national de crise a diffusé une liste de conseils pour affronter la vague de chaleur, essentiellememnt des mesures sanitaires.

Mais quelles sont les règles sur son lieu de travail  ? S’il fait trop chaud, peut-on quitter son boulot  ? Peut-on venir travailler en short  ?

Peut-on quitter son travail  ?

En réalité les températures maximales autorisées dépendent de la nature et de la pénibilité du travail, explique Références sur son site.

- 30° pour le travail léger, en général effectué en position assise : secrétariat, travail de bureau, conduite d’une voiture, écriture, etc.

- 26,7° pour des travaux semi-lourds: conduite d’engins, de camions, de tracteurs, manutention d’objets, travaux en position debout, etc.

- 25° pour des travaux lourds: manutention, travail du bois, travaux manuels, etc.

Lorsque ces températures sont atteintes, le salarié doit bénéficier de protections adaptées (écrans solaires, système d’aération, airco, etc.) et avoir de l’eau et des boissons fraîches à disposition.

Si cela n’est pas suffisant, l’employeur se doit de prendre des mesures supplémentaires, comme la mise en place d’un régime horaire alternant temps de travail et de temps pause, la planification de certains travaux pendant les heures les plus fraîches, le ralentissement du rythme de travail, etc. Dans les cas extrêmes, l’employeur peut même envisager le travail de nuit ou décider d’instaurer un chômage temporaire, pour lequel le travailleur perçoit des allocations de l’Onem.

Comment s’habiller ?

Une question qui se pose régulièrement en cas de chaleur extrême, c’est la tenue à porter au travail. Si le Centre de crise Nationa recommande de porter des vêtements légers (coton), et de couleur claire, il ne précise pas si on peut venir travailler en short ou pas. En réalité, tout dépend de chaque entreprise. Si le réglèment interne l’autorise, vous pouvez vous rendre en short au bureau. En entreprise, il existe toutefefois une obligation générale d’opter pour une tenue correcte et respectueuse de ses collègues, précise Références.

En cas de non-respect de toutes ces règles, l’employé peut porter plainte. Ces dernières peuvent faire l’objet de sanctions si une infraction est commise et qu’il existe un danger pour la santé.

Peut-on bénéficier de pauses supplémentaires?

Si les mesures mises en place ne suffisent pas, un régime de travail parallèle est d'application, explique Références. Par exemples, alterner temps de travail et temps de pause, planifier des travaux aux aurores, ralentir le rythme, envisager le travail de nuit, instaurer un chômage temporaire.

En cas de non-respect de toutes ces règles, l’employé peut porter plainte. Ces dernières peuvent faire l’objet de sanctions si une infraction est commise et qu’il existe un danger pour la santé.

Vague de chaleur : le direct sur mobile

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous