Suède: le rappeur américain ASAP Rocky jugé pour violences à partir du 30 juillet

Suède: le rappeur américain ASAP Rocky jugé pour violences à partir du 30 juillet

Le rappeur américain ASAP Rocky et deux membres de son entourage seront jugés la semaine prochaine pour violences par un tribunal suédois après une rixe fin juin à Stockholm, une affaire très médiatisée qui a mobilisé le milieu du hip-hop et jusqu’au président Donald Trump.

«J’ai décidé de mettre en accusation les trois personnes soupçonnées d’agression, estimant que les faits étaient constitutifs d’un délit», a indiqué jeudi dans un communiqué le procureur en charge de l’instruction.

Trois jours d’audience sont prévus au tribunal de Stockholm, le 30 juillet et les 1er et 2 août.

ASAP Rocky, 30 ans, de son vrai nom Rakim Mayers, a été placé en garde à vue le 3 juillet à l’issue d’un concert, en compagnie de trois autres personnes, après une bagarre, le 30 juin, dans les rues de la capitale suédoise.

« Risque de fuite »

Le 5 juillet, un tribunal a ordonné son incarcération ainsi que celle de deux de ses proches, au motif qu’il existait «un risque de fuite» à l’étranger. Ils resteront détenus jusqu’à leur procès.

«C’était attendu mais il est extrêmement déçu», a déclaré l’avocat d’ASAP Rocky, Slobodan Jovicic, au cours d’une conférence de presse. «Il se dit innocent», a-t-il souligné.

ASAP Rocky encourt en théorie jusqu’à deux ans de prison assortis d’une amende.

Originaire de New York, ASAP Rocky, qui s’est fait connaître en 2011 avec la sortie de l’album «Live. Love. ASAP», effectuait cet été une tournée des festivals de hip-hop en Europe. Ses déboires judiciaires l’ont déjà privé de plus d’une dizaine de dates.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous