Le Brugeois Marvelous Nakamba se dirige vers Aston Villa

Le Brugeois Marvelous Nakamba se dirige vers Aston Villa
Photonews

Marvelous Nakamba est sur le point de signer à Aston Villa. C’est Het Laatste Nieuws qui l’annonce. Le Zimbabwéen va quitter le FC Bruges, direction le néo-promu en Premier League. Les deux clubs ont entamé la dernière ligne droite des négociations, selon le quotidien flamand.

Le joueur de 25 ans veut absolument quitter Bruges, et n’est d’ailleurs pas revenu en Belgique après ses vacances. Le Club réclame au moins 12 millions d’euros pour laisser filer son milieu, qu’il avait acquis pour une somme d’environ 3 millions d’euros au Vitesse Arnhem il y a deux ans.

Une première offre de 11 millions de livres (12,2 millions d’euros) du club anglais a déjà été refusée par les dirigeants brugeois. Villa voulait que Bruges achète un de ses joueurs en échange. Une autre offre émanant du FC Cologne a été, elle, jugée trop faible.

Aston Villa est finalement revenu à la charge avec une offre qui satisfait cette fois le club brugeois, toujours selon Het Laatste Nieuws. Celui-ci a regretté la démarche du joueur, visant à forcer son transfert, après une saison où il a perdu sa place au profit de Mats Rits, sous les ordres d’Ivan Leko. Le nouvel entraîneur Philippe Clément comptait pourtant sur Nakamba pour cette saison.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM-POLITICS-GOVERNMENT-ROYALS-G59FB9OEQ.1

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Retour des trains de nuit en Belgique: une solution du passé pour l’avenir ?

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite