Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Tour de France: Nairo Quintana tempère les critiques

La première étape des Alpes a remis en lumière le Colombien, grosse déception jusque-là. Malgré une tactique d’équipe bizarre, il s’est offert sa 3e victoire d’étape au Tour.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Il avait déjà fait le coup l’année dernière, Nairo Quintana. Peu ou prou avec le même timing. En s’imposant au sommet pyrénéen du col du Portet, le Colombien avait attendu la 17e  étape pour sortir son Tour d’une opacité aussi tenace que le maillot dégoulinant de sueur colle sur la peau. Même épreuve, un an plus tard, et même schéma. Incapable d’assumer son rôle de leader dans le premier massif montagneux de la Grande Boucle, le Sud-Américain a sauvé la mise à Valloire. Cette fois, sur la 18e étape et dans les Alpes. Une victoire qui compte, forcément, même si sa brillance, si puissante soit-elle, n’efface pas tout.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs