Accueil Sports Football

La justice du football belge n’est pas toujours celle des cours et tribunaux

L’affaire de la falsification de compétition impliquant Malines a mis en lumière le fonctionnement de la justice sportive au niveau footballistique. Une structure inspirée de notre système judiciaire étatique, celui des cours et des tribunaux, mais qui s’en éloigne à certains égards.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

En marge de la justice étatique, il existe un troisième pouvoir uniquement dédié au ballon rond qui dispose de son propre parquet, de ses propres juridictions de première instance et d’appel, de ses propres enquêteurs et de ses propres juges. Un système parallèle qui, lorsqu’on décide de s’y intéresser, se révèle être d’une inattendue complexité. C’est quoi la commission d’appel des litiges ? Pourquoi c’est la Cour belge d’arbitrage du sport qui décide in fine ? Quel est le rôle du coordinateur d’instruction, de la commission d’enquête, du procureur de l’Union Belge ? Accrochez-vous, on vous explique tout.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 27 juillet 2019, 13:57

    La justice de caste est un reliquat de l'Ancien Régime, qui s'applique au football, mais aussi aux médecins, aux avocats, aux architectes etc. Entre-soi. Tout le monde égal devant la loi? Foutaise.

Aussi en Football

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs