Accueil Culture Musiques

Festivals de Wallonie: Chouchane Siranossian, aux racines de l’art

La violoniste française, d’origine arménienne, est artiste associée aux Festivals de Wallonie. Elle sera en concert à Saint-Hubert ce week-end et à Stavelot début août.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Lorsqu’elle joue, elle se laisse porter par les émotions que lui livre la musique. Et ce, peu importe qu’elle explore le répertoire classique ou baroque, deux styles qu’elle allie avec un naturel déconcertant. La violoniste française Chouchane Siranossian est une digne représentante de cette nouvelle génération de musiciens, qui se libère des frontières pour se mettre totalement au service de la musique. « J’ai eu la chance de grandir bilingue, avec le français et l’arménien », sourit la musicienne. « En fait, passer d’un répertoire à l’autre, c’est un peu la même chose. Je change de langue. C’est une autre technique, une autre manière de jouer. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs