Mexique: la Cour suprême autorise Donald Trump à utiliser des fonds de l’armée pour construire le mur

Mexique: la Cour suprême autorise Donald Trump à utiliser des fonds de l’armée pour construire le mur

La Cour suprême américaine a autorisé vendredi l’utilisation par l’administration Trump de 2,5 milliards de dollars venus du Pentagone pour construire le mur à la frontière avec le Mexique, une décision saluée par le président des Etats-Unis.

« Wow ! Grande victoire sur le mur », s’est tout de suite félicité, sur Twitter, le locataire de la Maison Blanche.

« La Cour suprême des Etats-Unis a renversé l’injonction d’une cour inférieure, autorisant le mur à la frontière sud de continuer », a-t-il poursuivi.

La décision était bloquée

En mai dernier, un juge fédéral avait provisoirement bloqué la décision de Donald Trump d’utiliser 2,5 milliards de dollars de fonds venus du Pentagone pour le mur qu’il souhaite ériger à la frontière sud des Etats-Unis.

Le président avait invoqué l’« urgence nationale » afin de pouvoir recourir à des fonds destinés à l’armée pour faire avancer sa construction en contournant le refus du Congrès de le financer.

Pour une majorité des juges de la Cour suprême – qui a basculé dans le camp conservateur – les plaignants ne peuvent contester l’attribution de ces fonds car « le gouvernement a fait, à ce stade une démonstration suffisante » du bien-fondé de leurs arguments.

Mais les opposants au mur frontalier ne comptent pas en rester là et l’octroi des fonds ne pourrait être que temporaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Joe Biden n’abandonne pas la hausse du salaire minimum; il préfère l’obtenir par d’autres voies.

    Joe Biden ajourne la hausse du salaire minimum

  • Le périmètre de sécurité, avec ses arêtes hérissées de lames de rasoir et ses gardes nationaux lourdement armés, «donne des airs de base militaire au siège de notre démocratie», regrette une élue. © EPA.

    Danger maximal contre le Congrès et Joe Biden

  • Inviter Donald Trump à prendre la parole à la prestigieuse conférence conservatrice de cette fin de semaine à Orlando? Liz Cheney n’a pas la même opinion à ce sujet que le chef de la minorité républicaine à la Chambre, Kevin McCarthy (à dr.)...

    Etats-Unis: les Républicains restent arrimés à Donald Trump

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous