40.000 litres de pétrole au large du Chili dans les eaux parmi les plus pures de la Terre

40.000 litres de pétrole au large du Chili dans les eaux parmi les plus pures de la Terre
Reuters

Quelque 40.000 litres de pétrole se sont déversés samedi au large du Chili, à la suite d’un incident sur le terminal d’une compagnie minière situé sur une île en Patagonie, ont annoncé les autorités. Le pétrole s’est déversé dans une zone réputée pour ses eaux parmi les plus pures de la planète et pour son riche écosystème marin.

L’incident s’est produit lors d’une opération de la compagnie CAP sur le terminal de l’île de Guarello, à 250 kilomètres au nord-ouest de Puerto Natales, dans l’extrême sud du Chili, a indiqué à la marine militaire chilienne CAP, l’un des principaux groupes miniers et sidérurgiques du pays.

« Face à cette urgence, la Troisième zone navale a ordonné le déploiement immédiat d’unités sur le site, afin de contrôler et d’atténuer les éventuels dégâts » provoqués par le déversement d’hydrocarbures en mer, a annoncé la marine. Un navire et une patrouille maritime ont été dépêchés sur le site, avec une équipe spécialisée dans la lutte contre la pollution. Les autorités locales ont ordonné l’ouverture d’une enquête pour déterminer les raisons de l’incident et définir les responsabilités.

Sur le même sujet
ÉcosystèmeChili
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Stéphane Moreau (à gauche) et François Fornieri sont à la fois dans la société vendeuse et dans la société acquéreuse.

    Nethys a vendu Win à Fornieri sans mise en concurrence

  2. La Ville de Bruxelles assume simplement ses obligations de propriétaire
: entretenir le bien pour permettre le maintien de son exploitation, guère plus de 1,5
million par an.

    Le stade Roi Baudouin maintenu: aucun gouvernement ne veut payer pour un nouveau stade national

  3. Eden Hazard ne gardera pas un grand souvenir du Parc des Princes. @News

La chronique
  • Visa pour la Flandre: pour Caroline, pour la vie

    En attendant le gouvernement flamand… C’est drôle ce sentiment pour le mauvais élève traditionnellement au fond de la classe, qui rend toujours sa copie en retard, de se retrouver au premier rang, devoirs terminés, prêt pour la récré, attendant que les autres terminent leur travail. Et donc oui, voilà trois gouvernements francophones en état de marche, avec de nouveaux ministres, des jeunes femmes blondes et brunes, des hommes (beaucoup) plus mûrs prêts à gouverner, qui attendent la Flandre pour être au complet et finir le tableau fédéral. C’est pas souvent…

    C’est tellement pas souvent que la presse du nord du pays se démène pour trouver de l’information. Ils se sont bien un peu amusés avec le coup du « canon ». Ils ont bien tenté une percée polémique avec le nucléaire. La N-VA veut prolonger les centrales – est-on surpris ? –, le CD&V et l’Open VLD sont embarrassés. La tripartite wallonne, elle, bardée de son plan de réduction des gaz à effet de serre se voit décerner en néerlandais la mention « une ardeur verte d’avance »....

    Lire la suite

  • Un scrutin en Israël qui ne résout rien et occulte l’occupation

    Une élection sans vrai vainqueur, cela existe. Les Israéliens viennent de le prouver ce 17 septembre alors qu’ils étaient appelés, pour la seconde fois cette année, fait sans précédent, à élire un nouveau Parlement (Knesset). Les deux principales formations, arrivées à égalité en tête le 9 avril dernier, restent grosso modo sur leurs positions : ni le Likoud nationaliste du Premier ministre Binyamin Netanyahou ni « Bleu et blanc », le parti de centre droit emmené par l’ex-général Benny Gantz, ne font de percée décisive et...

    Lire la suite