Le discours émouvant d’un présentateur de CNN après de nouveaux tweets racistes de Trump (vidéo)

Le discours émouvant d’un présentateur de CNN après de nouveaux tweets racistes de Trump (vidéo)
Capture d’écran

Agacé par les propos de Trump sur Baltimore et sur l’élu afro-américain Elijah Cummings, l’un des présentateurs de la chaîne CNN Victor Blackwell n’a pas pu s’empêcher de lui répondre en direct. « Le président dit à propos du district de cet élu que ‘aucun humain ne veut vivre là’. Vous savez qui a vécu là monsieur le président? Moi. Du jour où l’on m’a ramené de l’hôpital au jour où je suis parti à l’université. Et beaucoup de gens auxquels je tiens y habitent toujours. Il y a des choses à améliorer, c’est sûr », a expliqué le présentateur, avant de mettre en lumière les côtés positifs complètement mis de côté par le président américain.

« Mais les gens sont fiers de leur communauté. (...) Les gens se réveillent et vont travailler là-bas, ils s’occupent de leur famille et aiment leurs enfants qui ont prêté allégeance au drapeau américain... Tout comme les gens qui habitent dans des district d’élus qui vous soutiennent monsieur. Ils sont Américains aussi », a-t-il ajouté les yeux aux larmes. Un discours déjà vu plus d’un million de fois en quelques heures.

Victor Blackwell n’a pas hésité à pointer du doigt le racisme récurrent de Donald Trump : « Infesté. C’est un mot que l’on réserve d’habitude à des références aux insectes. (...) Donald Trump a tweeté plus de 43.000 fois. Il a insulté des milliers de gens, des gens différents. Mais lorsqu’il tweete à propos de ‘l’infection’, c’est à propos des Noirs et des Latinos” ». A l’appui, plusieurs tweetes critiques de Trump sur des élus démocrates aux origines afro-américaine ou portoricaine.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Daunte Wright est mort dimanche des suites d’un coup de pistolet tiré à bout portant, dans l’abdomen, par une policière qui a confondu son taser et son arme de poing.

    Mort de Daunte Wright: une culture du maintien de l’ordre toujours sur la sellette

  • Bill Deutsch, propriétaire du café-bar Holy Spirit Espresso à Santa Fe, se réjouit du lent retour à la normalité.

    Par Daniel Friedrich Sturm (Die Welt)

    Lena

    Le Nouveau-Mexique vaccine plus vite que son ombre

  • Le président Joe Biden, flanqué de l’Attorney general Merrick Garland, lors de son exposé sur le contrôle ds armes à feu, jeudi à la Maison-Blanche.

    Etats-Unis: Joe Biden proclame de modestes mesures sur le contrôle des armes à feu

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous