Accueil Belgique Politique

Willy Borsus s’oppose à la suppression de lignes ferroviaires en Wallonie

Une note interne d’Infrabel menace des petites lignes ferroviaires de fermeture si la société ne reçoit pas une dotation supplémentaire

Temps de lecture: 2 min

Le ministre-président de la Wallonie, Willy Borsus, a affirmé dimanche son «opposition totale et définitive» à toute fermeture de lignes ferroviaires. De petites lignes ferroviaires devront fermer et les investissements dans le port d’Anvers seront mis en péril si Infrabel ne reçoit pas de toute urgence une dotation supplémentaire, met en garde l’entreprise dans une note interne que L’Echo et De Tijd ont consultée et dont ils ont fait état samedi.

Des lignes ferroviaires menacées? Le rail doit être une priorité, réagissent les verts

Pour Willy Borsus, aucune ligne ferroviaire ne peut légalement être fermée. «Comme il l’a rappelé samedi, le ministre de la Mobilité François Bellot, a veillé à sceller dans la loi le maintien de l’intégralité du réseau ferroviaire. On y retrouve ainsi la mention de l’engagement des parties ’à assurer le maintien de l’ensemble du réseau en particulier pour les lignes à faible densité de population sans qu’aucun kilomètre de lignes ferrées nécessaires au trafic ne soit supprimé’», a souligné dimanche le ministre-président wallon.

La mobilité, un enjeu capital

Willy Borsus a par ailleurs souligné que cette loi comprend également des investissements supplémentaires dans des projets stratégiques à savoir le RER côté wallon et quelques projets d’extension, comme celui d’Athus Mont St Martin (qui va ouvrir les portes de la France et du bassin méditerranéen au terminal containers d’Athus) ou de la gare de Fleurus (pour renforcer l’accès à l’aéroport).

«L’avenir consiste à investir dans l’offre de transports en commun (offre ferroviaire, bus...) et à l’articuler de façon efficace avec les autres moyens de déplacement. L’enjeu de la mobilité est un enjeu capital. Chacun sait que cela nécessitera des investissements à l’avenir, au fédéral comme en Wallonie», a conclu Willy Borsus.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Giot Francis, dimanche 28 juillet 2019, 21:48

    GONFLE !! Le MR diminue drastiquement la dotation aux chemins de fer et pui s'oppose aux décisions qui découlent de ce rabotage ! N'oublions pas que comme les petits ruisseaux font les grandes rivières les petites lignes favorisent l'utilisation des grandes...

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 29 juillet 2019, 11:14

    Ajoutons que, si on veut encourager les navetteurs à abandonner leur voiture pour les transports en commun, il faut que ceux-ci existent préalablement.

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 28 juillet 2019, 13:27

    @ Marie-Rose Petitjean A vous entendre, Ecolo aurait tout inventé! Le train est un moyen de transport qui a du sens à tous les niveaux, pas seulement écologique. Mais le train n'est pas une panacée. Et c'est pareil pour tous les transports en commun. Si le véhicule n'est que très partiellement rempli, ce qui arrive souvent sur les petites lignes, l'énergie pour le faire se déplacer est démesurée, d'où qu'elle vienne. Et je ne parle même pas du coup de sa maintenance en état. De plus, si la ligne n'est pas électrifiée, le coup environnemental peut être énorme. Il est toujours possible d'y faire circuler des trains à hydrogène comme en Allemagne, mais cette technologie est encore fort chère et... pratiquement 100% de l'hydrogène produite aujourd'hui est dérivée de sources d'origine fossile (pétrole ou gaz) et... il faut qu'il y ait des passagers pour le remplir. Ecolo fait du train une réligion (mais d'où vient l'électricité pour le propulser? Et les matières premières pour les fabriquer (fer, cuivre, autres,...) lui et les voies, et l'énergie pour les transformer?), et le PS suit mais pour d'autres raisons: ce sont des dizaines de milliers d'emplois sponsorisés (par nos impôts!), donc des électeurs captifs, et le côté collectiviste de l'affaire est évidemment tout-à-fait appropprié. Le train c'est bien et j'approuve, mais n'en faisons pas une religion. Le pragmatisme reste de mise.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 28 juillet 2019, 21:02

    Paul, comme souvent, vous déformez à plaisir les commentaires qui vous dérangent.

  • Posté par Dechamps Pascal , dimanche 28 juillet 2019, 18:01

    On suppose que les voitures sont fabriquées en papier-mâché ? Et les routes aussi. La question est celle du bilan écologique.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs