Accueil Belgique

Vrai ou faux: Le Vlaams Belang est surtout implanté dans les grandes villes

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Non. Les indicateurs montrent que l’extrême droite a conquis de nouveaux territoires, faisant sauter les verrous de la tradition catholique flamande.

Le 26 mai dernier, le Vlaams Belang a remixé les couleurs de la cartographie électorale flamande. Et pour Gilles Van Hamme, géographe et chercheur à l’ULB, analyser cette répartition sur l’ensemble du territoire flamand est riche d’enseignements. « Le Vlaams Belang a beaucoup moins gagné dans les grandes villes que dans les espaces périurbains. Certes, il a obtenu des résultats appréciables dans les villes, comme à Anvers qui reste son bastion historique. Mais les croissances les plus marquées, il les a enregistrées dans les petites villes, dans la vallée de la Dendre et, bien sûr, en Flandre-Occidentale, où il a explosé ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Droits humains: face à une crise qui s’encroûte, «la justice reste le contre-pouvoir le plus important»

État d’exception, morts dans des commissariats, grévistes de la faim… Le regard posé par la Ligue des droits humains sur l’année écoulée est assez morose. Pourtant, comme le rappelle sa présidente, des éclaircies sont à mettre au tableau. De récentes décisions de justices ouvrent des perspectives et démontrent que l’État de droit plie mais ne rompt pas.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs