Tomorrowland: 3 Are Legend clôture la quinzième édition du festival

Tomorrowland 2019
Tomorrowland 2019 - Belga

Sous le nom 3 Are Legend les valeurs sures Dimitri Vegas & Like Mike avec Steve Aoki ont offert le dernier show de Tomorrowland dimanche soir. Les festivaliers ont pu profiter des grands classiques dance des 15 dernières années. La fête a été ponctuée par la montée sur scène d’autres djs pour compléter le trio.

Le duo britannique Nervo a été le premier à les rejoindre, suivi par Armin Van Buuren et Lost Frequencies.

En cours de show, les festivaliers ont été invités a célébrer la mémoire du dj suédois Tim Bergling, connu sous son nom de scène Avicii. Le public s’est alors illuminé de milliers de petites lumières.

Sur la scène principale, les artistes Jax Jones, Netsky et Lost Frequencies se sont succédé.

La Croix Rouge flamande fait état d’un second weekend relativement calme à Tomorrowland, avec une météo idéale. «Les interventions médicales sont restées dans la mesure de nos prévisions», selon le porte-parole Kevin Beems.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Chaque jour, un «
prix maximum autorisé
» est un plafond, propre à la Belgique, que les enseignes n’ont pas le droit de dépasser. Il est calculé et communiqué chaque jour ouvrable par le SPF Economie.

    Carburant: pourquoi les prix varient-ils d’une station à l’autre?

  2. Des missiles balistiques intercontinentaux RS-24 défilent sur la Place Rouge, à Moscou, le 7 mai 2019.

    Faut-il craindre les «supermissiles» de Vladimir Poutine?

  3. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite