La prolongation des centrales Doel 1 et 2 illégale: Ecolo prône la transition énergétique

Doel
Doel - Bruno D’Alimonte

«  Il est urgent d’accélérer la transition énergétique », a réagi Ecolo à la suite d’un arrêt de la Cour de Justice de l’Union européenne selon lequel le projet de prolongation des centrales nucléaires de Doel 1 et 2 aurait dû impérativement être soumis à l’évaluation de ses incidences environnementales et à une évaluation transfrontalière. La Cour européenne s’est prononcée en réponse à une question préjudicielle de la Cour constitutionnelle saisie d’un recours en annulation.

« Dès l’annonce du gouvernement en 2015 de prolonger Doel 1 et 2, Ecolo avait clairement signalé qu’une enquête publique devait être effectuée avant d’adopter la moindre décision sur la durée de vie de ces réacteurs », a réagi le député fédéral Samuel Cogolati.

Pour les écologistes, il est évident que les investissements doivent se concentrer dans la transition énergétique. « Plutôt que dans le gaspillage de dizaines de millions d’euros dans des centrales nucléaires périmées, en violation des normes européennes et internationales, investissons dans un vrai projet énergétique durable à long terme », a conclu Samuel Cogolati, qui interpellera dès que possible la ministre de l’Énergie Marie-Christine Marghem et le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem à ce sujet.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous