En colère, des fans coréens vont en justice et réclament des dédommagements car Ronaldo n’a pas joué lors d’un amical

©Photonews
©Photonews

À quelques semaines de reprendre la compétition, les clubs européens voyagent aux quatre coins du monde pour se préparer, mais aussi pour aller à la rencontre de leurs supporters. C’est notamment le cas de la Juventus de Turin qui est allée en Corée du Sud pour affronter une équipe all-stars du championnat local le 26 juillet dernier à Séoul. Pourtant, les supporters ont quitté le stade en colère… et entament même une action en justice !

La raison est bien simple : Cristiano Ronaldo a passé l’intégralité du match sur le banc, alors qu’un contrat avec les organisateurs stipulait un temps de jeu de 45 minutes. Les fans sud-coréens se sont sentis lésés, exprimant leur colère en scandant le nom de… Lionel Messi, le grand rival du Portugais. Les organisateurs n’ont rien pu faire pour changer la situation. « Je suis allé voir Pavel Nedved (vice-président de la Juventus), il m’a dit qu’il était lui aussi déçu. ‘Il ne voulait pas jouer, je suis désolé je ne peux rien faire’ a été sa réponse », a expliqué l’un d’eux auprès de l’agence Reuters.

Deux supporters ont donc contacté un cabinet d’avocats, estimant que les organisateurs ont fait de la publicité mensongère, profitant de l’aura de Ronaldo pour vendre un maximum de tickets. Ils réclament une indemnisation sur le prix du billet mais aussi une compensation pour les frais de commission et près de 758 € pour le préjudice moral subi. « Entre-temps, 2.500 personnes se sont associées à la plainte commune. Toutes réclament un remboursement », a confirmé un avocat lié au dossier. La K-League a adressé une lettre de protestation à la Juventus dans laquelle elle accuse le champion d’Italie « d’arrogance et de comportement irresponsable ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous