L’IAAF loue la «clarté» apportée par la nouvelle application du règlement sur l’hyperandrogénie pour Semenya

©Photonews
©Photonews

La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a loué mercredi « la parité et la clarté » apportées par la décision de la Cour suprême suisse d’appliquer de nouveau provisoirement le règlement sur les athlètes hyperandrogènes, empêchant Caster Semenya de défendre son titre sur 800m aux Mondiaux de Doha (27 septembre – 6 octobre).

La Cour suprême suisse a décidé lundi de lever la suspension provisoire du règlement de l’IAAF qu’elle avait elle-même énoncé le 3 juin, permettant de nouveau à Caster Semenya de courir sur sa distance fétiche du 800m.

« Cette décision apporte la parité et la clarté nécessaires pour les athlètes en pleine préparation pour les Mondiaux de Doha en septembre », se félicite l’IAAF dans un communiqué.

« Je suis très déçue de ne pas pouvoir défendre mon titre durement gagné, mais cela ne va pas me freiner dans mon combat pour le respect des droits de toutes les athlètes concernées », avait déclaré la triple championne du monde et double championne olympique Caster Semenya mardi.

La Cour suprême suisse doit encore se prononcer sur l’appel de la Sud-Africaine à propos de la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) de valider le règlement de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). Entré en vigueur le 8 mai, il demande aux athlètes hyperandrogènes de suivre un traitement pour faire baisser leur taux de testostérone afin de pouvoir concourir sur des distances allant du 400m au mile (1609 m).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous