Accueil Société Régions Liège

Liège sensible à la qualité de l’air

La VUB et l’UCLouvain mènent un test en bord de Meuse pour vérifier l’impact réel des biocarburants. Seul le diesel sera testé, en collaboration avec l’ISSeP.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Mercredi, 11 h, quai de Wallonie, le long de la Meuse, face aux Halles des Foires de Coronmeuse. Un bus TEC, « Pas en service », roule à du 20 km/h. Devant un cône, il s’arrête, ouvre les portes et repart après vingt secondes. A du 30 km/h cette fois, pour s’arrêter un peu plus loin, à un nouveau cône, rouvrir ses portes et repartir à du 40 km/h. Il fait ensuite demi-tour et refait le parcours, cette fois à du 20, 40 et 50 km/h, avec deux arrêts intermédiaires. Etrange pourrait être ce parcours pour un passant non averti. Pourtant, on assiste là, à intervalles réguliers et encore jusque fin septembre, à une étude universitaire pour déterminer l’impact des biocarburants sur la qualité de l’air et du climat.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs