Accueil Monde Union européenne

Ces avocats qui veulent poursuivre l’Europe pour crime contre l’humanité

Juan Branco et Omer Shatz ont déposé un dossier devant la Cour pénale internationale. Dans le viseur : la politique migratoire européenne, responsable selon eux du meurtre de 12.000 personnes en Méditerranée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

En 2012, l’Union européenne recevait le prix Nobel de la paix. Sept ans plus tard, deux avocats l’accusent de crime contre l’humanité.

Début juin, Juan Branco et Omer Shatz déposaient devant la Cour pénale internationale un dossier, fruit de deux ans de travail, incriminant les décideurs européens pour leur rôle dans la mort de 12.000 personnes en Méditerranée entre 2014 et 2019 et leur complicité dans les exactions commises contre les migrants en Libye. Des décès liés, selon eux, à la politique consistant à peu à peu vider la mer de ses sauveteurs et à laisser les clés aux garde-côtes libyens.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Jean Sansterre, vendredi 16 août 2019, 12:59

    Delire de gauchiasses...

  • Posté par Hubert Wynands, vendredi 2 août 2019, 14:33

    Rien de mieux à faire ?

  • Posté par collin christian, vendredi 2 août 2019, 12:54

    Tentative absurde de criminalisation. L'Europe n'a plus à l'heure actuelle aucune raison d'accepter d'accueillir qui que ce soit. Les accords de Genève sur les réfugiés datent de 1953 et sont donc devenus obsolètes car ils ne pouvaient prévoir les grandes migrations d'aujourd'hui. Ils doivent être revus. L'Europe ne peut accepter que toute l'Afrique se déverse chez chez elle. Lors de la décolonisation, ces pays ont affirmé qu'ils étaient capables de gérer eux-mêmes. Qu'ils le prouvent enfin, en commençant par contrôler leur effarante natalité..

  • Posté par Naeije Robert, vendredi 2 août 2019, 11:46

    La vérité, peut-on encore la dire, est tout simplement que l'Europe n'a commis aucun crime contre l'humanité. Le prétendre est faire preuve de perversion morale et de profonde malhonnêteté intellectuelle. Cela étant, un avocat est sensé défendre des causes sans avoir à se préoccuper de savoir si elles sont justes. On verra si en l'occurrence, les textes concernant les crimes contre l'humanité permettent à ces deux avocats activistes de le faire.

  • Posté par Van den Eeckhoudt Etienne, jeudi 1 août 2019, 19:04

    Ces gens fuient la misère, la guerre ou la dictature. Pour une culpabilité de crimes contre l'humanité il vaudrait mieux condamner les pays d'origine de ces malheureux.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs