Tour de France: Wout van Aert quitte l’hôpital douze jours après sa lourde chute

@News
@News

Wout van Aert a quitté l’hôpital de Herentals douze jours après sa lourde chute survenue sur le contre-la-montre individuel de Pau sur le Tour de France. C’est ce qu’il a annoncé ce mercredi via les réseaux sociaux.

Van Aert a posté une vidéo en compagnie de son épouse Sarah De Bie qui le pousse sur un fauteuil roulant. « Home Sweet Home », a écrit le triple champion du monde de cyclo-cross en description. Une période de revalidation attend désormais le coureur de Jumbo-Visma.

L’impact contre la barrière nadar du 19 juillet dernier avait obligé Van Aert à une première opération à Pau. Mercredi, le Belge a été opéré une seconde fois au niveau du tissu musculaire de la cuisse droite.

On ne sait pas encore quand le coureur de 24 ans reprendra la compétition. Son équipe avait fait savoir mardi que son rétablissement faisait « quelques progrès ». Selon son médecin, la revalidation intensive pourra démarrer au plus tôt dans deux mois.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Sébastien Close

    Route

    Richie Porte cherche à s’exporter

  • Remco Evenepoel a de nombreux objectifs cette saison
: Liège-Bastogne-Liège, les JO de Tokyo, les Mondiaux de Martigny et le Tour de Lombardie.

    A 20 ans, tous les rêves sont permis pour Remco Evenepoel

  • Belga

    Par STEPHANE THIRION

    Cyclisme

    Bingoal Wallonie-Bruxelles: Jelle Vanendert, un Ardennais dans l’âme

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. delalb

    Le roi Albert II reconnaît être le père de Delphine Boël, quel nom portera-t-elle?

  2. La technologie ADN permettrait d’étendre ce vaccin à d’autres souches de virus.

    Vaccin anticoronavirus: la course contre-la-montre

  3. POLITICS PARTY MEETING PS

    Coalition fédérale: le PS dévoile les propositions «imbuvables» de la N-VA

La chronique
  • Brux-ils Brux-elles : une priorité, la lutte contre les discriminations

    En filigrane de l’affaire Kir ne pouvait-on lire un peu de communautarisme ? Et faire le procès de l’un n’équivalait-il pas à ouvrir celui de l’autre ? La question s’est posée lors de chacune des (nombreuses) discussions avec des élus, socialistes mais pas que, des experts, de la communauté turque mais pas que… Avec, à plusieurs reprises, cette réponse, cinglée : « c’est le procès de la diversité que vous faites, et ça, c’est hors de question ». Non, il n’était, évidemment pas question de faire le procès de la diversité. C’est donc que le terme était mal choisi…

    Apparu dans la langue française au cours des années nonante, le mot « communautarisme » se hisse régulièrement dans les statistiques hautes d’occurrence sur le web et fait l’objet de nombreuses recherches académiques. Fabrice Dhume, sociologue, chercheur à Paris Diderot, s’est livré à une véritable enquête sur ce qu’il qualifie « de...

    Lire la suite

  • La leçon des «Sardines»: le populisme n’est pas une fatalité

    On dit souvent que l’Italie constitue le laboratoire politique de l’Europe. Et en Italie, Bologne apparaît comme le laboratoire du laboratoire. C’est dans la capitale émilienne, en effet, que le Parti communiste avait pris, à l’époque, ses distances avec Moscou. C’est là aussi que Romano Prodi avait inventé « l’Olivier », l’union de la gauche copiée un peu partout sur le continent. C’est là, encore, sur la place centrale, que Beppe Grillo avait lancé...

    Lire la suite