Météo : juillet, mois des records de températures

Flagey
Flagey - Joaekeem Carmans

Avec plus de 40ºC enregistrés dans le pays durant une brève, mais très intense, vague de chaleur, le mois de juillet a battu des records de températures, rappelle l’Institut royal météorologique (IRM) dans son bilan climatologique mensuel. Cependant, la température moyenne sur tout le mois n’a été qu’un peu plus élevée que la normale (19,5ºC, contre 18,4ºC).

Vague de chaleur du 23 au 26 juillet

Le mois a commencé plutôt froidement puisque les températures étaient pratiquement toutes en dessous des normales à Uccle durant la première quinzaine de juillet (jusqu’au 16). Mais la tendance s’est inversée à partir du 17, avec des valeurs extrêmement élevées du 23 au 26 inclus, avant de revenir en toute fin de mois à des températures autour des valeurs normales. Pour la première fois, une alerte route à la chaleur a même été déclenchée en Belgique.

Sur l’ensemble de juillet, la température moyenne a ainsi atteint 19,5ºC, soit un peu plus que la normale de 18,4ºC. « Bien que la température moyenne ne le reflète pas, nous avons connu du 22 au 26 une vague de chaleur très intense », indique l’IRM. « Vers la fin du mois, la vague de chaleur fut brève (5 jours), mais on releva durant 4 jours des maximas largement au-dessus de 30ºC » à Uccle.

Toujours à Uccle, une température maximale de 39,7ºC a été enregistrée le 25 juillet, battant très largement le précédent record de 36,6ºC établi en juin 1947 (mesures depuis 1901). Le même jour, un record en termes de minima a également été enregistré : le mercure n’est en effet pas descendu en dessous de 23,5ºC (contre 22,3ºC le 18 juin 2002).

Le record de la température maximale a également été battu dans le reste du pays (données depuis 1954). « Le 25, la chaleur est accablante dans tout le pays : des températures maximales d’au moins 40ºC ont été relevées dans plus de 50 stations et un nouveau record absolu a été relevé à Begijnendijk, avec 41,8ºC », explique l’IRM. « Ce même jour, le record absolu de température maximale a été battu dans la centaine de stations pour lesquelles nous disposons déjà des relevés de juillet. »

Le soleil à brillé 237 heures et 17 minutes

Au vu des températures, rien d’étonnant à ce que le soleil ait brillé pendant 237 heures et 17 minutes à Uccle (normale : 200 heures et 42 minutes). Quant au vent, il a atteint une vitesse moyenne de 2,9 m/s (normale : 3,2 m/s).

En termes de précipitations, il est tombé à Uccle un total de 52,8 mm (normale : 73,5 mm)en seulement 7 jours (normale : 14,3 jours). « Plus de la moitié de ce total est tombé le 27, lorsqu’on a relevé 31,8 mm. Lors de la première décade (1-10 juillet), il n’a pas plu à Uccle, comme en 1985 », souligne l’IRM, qui précise que 9 jours d’orage ont été comptabilisés (normale : 13,3 jours).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191116-3X8C8U 2019-11-14 04:03:00

    Dérapages indivuels ou violences d’Etat? La police française est sur le gril

  2. Le décollage de l’Airblors d’un des tests sans intervention humaine effectués à Toulouse.

    Airbus réussit à faire décoller un avion en pilotage automatique

  3. pavlopetri-rue

    Sous la mer Ionienne, Pavlopetri la Mycénienne est menacée par l’homme

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Il y a une vie en Wallonie après Nethys

    Depuis l’installation de son gouvernement en septembre dernier, la Wallonie vit au rythme du dossier Nethys et de ses satellites Moreau, Voo, Intégrale, Enodia… Ce n’est pas de sa faute : les révélations de la presse et le comportement ahurissant des acteurs du dossier ont chargé la barque du gouvernement et du parlement. Le job devait être fait, il l’a été.

    « Jamais et nulle part, je n’ai vu un dossier aussi important traité de manière aussi rapide », a dit au Soir le...

    Lire la suite