Les armoiries royales ont été modifiées: les voici en images

Les armoiries royales ont été modifiées: les voici en images
Moniteur belge

Les armoiries royales ont été modifiées il y a deux semaines par un arrêté royal, pour la première fois depuis 1910. La devise de la Belgique « L’union fait la force » est désormais écrite dans les trois langues nationales. Jusqu’à aujourd’hui, seule la version française de la devise nationale figurait sur le blason.

Le bouclier qui représente l’Etat allemand de Saxe, enlevé après la Première Guerre mondiale, fait également son retour sur les armoiries en référence aux origines de la famille royale. « Ce retrait était compréhensible à l’époque », indique l’historien Mark Van den Wijngaert. « Mais 100 ans se sont écoulés et nous avons de bonnes relations avec l’Allemagne. Nous siégeons avec elle au sein de l’Union européenne et de l’OTAN entre autres. »

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont par ailleurs les mêmes armoiries désormais.

Découvrez en image l’ensemble des armoiries royales :

Sorry, the PDF couldn't be displayed

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM-POLITICS-GOVERNMENT-ROYALS-G59FB9OEQ.1

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Retour des trains de nuit en Belgique: une solution du passé pour l’avenir ?

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Négociations fédérales: le citoyen a besoin d’honnêteté intellectuelle, pas de mépris

    Le PS et la N-VA sont depuis quelques jours en réunion ininterrompue. Les frères ennemis ne se quitteraient plus et on est en droit d’espérer que cette fois c’est la bonne et qu’après huit mois, on aura droit à de l’honnêteté intellectuelle de part et d’autre, permettant de donner une fois pour toutes une réponse à la question de leur (im)possible route commune au gouvernement.

    Paul Magnette, président du PS, a (re)dressé la liste du programme que les socialistes souhaitent et sur lequel ils ont...

    Lire la suite