Accueil Élections 2019

Le SP.A plus près de la N-VA, le PS très loin de là

Les socialistes flamands négocient avec Bart De Wever en Flandre. Cela peut-il contribuer au dégel des relations entre PS et N-VA ? Les socialistes francophones ne tiédissent pas.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

A J+68 jours des élections du 26 mai, on n’imagine pas un gouvernement fédéral sans la N-VA et sans le PS, on n’imagine pas non plus un gouvernement fédéral avec la N-VA et avec le PS... Il n’y a pas de solution, ce qui laisse toute sa place à l’imagination. Qui court à la moindre occasion. Voir l’engagement du SP.A de John Crombez (avec dissensions internes) dans les négociations pour la formation du gouvernement flamand (Le Soir de jeudi) auprès de Bart De Wever : le choix des socialistes flamands, par effet d’entraînement, annonce-t-il celui, à terme, des socialistes francophones ? Tous s’interrogent sur l’hypothétique futur dégel des relations entre partis dominants, N-VA et PS. C’est la question du jour, ce pourrait être celle de l’été. Du moins si N-VA et SP.A devaient tomber d’accord au nord, et former, avec le VLD ou le CD&V, une tripartite. Laquelle pourrait préfigurer la possible future coalition fédérale.

Autant dire qu’on n’y est pas encore.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Gysen Eric, vendredi 2 août 2019, 21:15

    Décidément les Flamands sont quand même beaucoup plus réalistes que les Wallons. Ce bête PS, avec ses idées arrêtées, va encore nous coûter bonbon pour notre futur. Ce partit nous gouverne depuis tant d'années et on a pas encore compris qu'il faut vraiment les éjecter. La droite a ses défauts et l'extrême droite est aussi repoussante que le PTB et les communistes mais les wallons devraient quand même se rendre compte que le tout gratuit, sans travailler n'est plus pas possible !!

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 2 août 2019, 12:22

    Le brouillard commence peut-être à se lever. On a en effet connu dans le passé des gouvernements où se côtoyaient PS/SP et Volksunie (VU). Si la NVA tire du scrutin de mai dernier que la perte sèche de la NVA vers le VB vient du programme social du parti de Tom Van Griecken (programme social qui a bien des égards est proche de celui... du PS!). Bart de Wever peut tirer une autre conclusion, la droite a été sèchement sanctionnée dans toutes ses composantes MR, VLD, CD&V et NVA! Si Bart de Wever en tire la conclusion qu'un tournant au centre (voir une acceptation de la gauche et d'une partie de ses idées) peuvent constituer l'ossature du prochain gouvernement, cela ne peut que faciliter le rapprochement entre PS/SP.A et la NVA. Reste la question de ce que la NVA appelle à tort le "confédéralisme". Le problème de la NVA n'est pas seulement en Wallonie, le fédéralisme poussé à l'extrême comme souhaité par la NVA ne rencontrera pas des oppositions seulement en Wallonie. Je doute que le SP.A souhaite liquider la sécurité sociale fédérale. Et on sait que le CD&V et le VLD ne souhaite pas non plus aller aussi loin que ne le souhaite la NVA. Toutefois, on pourrait imaginer la formation d'un gouvernement socio-économique entre libéraux, socialistes et NVA (la "bourguignonne") et ensuite créer une commission de réforme de l'Etat. En effet, on sait que le PS n'est pas forcément insensible à un nouveau round si celui-ci ne va pas si loin que ne souhaite la NVA (une purge grossière) et si on peut rediscuter de la loi spéciale de financement de 2011.

  • Posté par Christian Radoux, vendredi 2 août 2019, 23:12

    D'accord avec l'essentiel de votre analyse, M. Deckers. J'y ajoute un pronostic : d'ici cinq ans une OPA de la NVA sur le CD&V en perdition dans une Flandre jadis si cléricale et royaliste.. Bart De Wever a vanté à ces deux propos dans plusieurs interviews récentes l'esprit des Lumières qui devrait aujourd'hui triompher en Flandre. Difficile là s'y voir un pur hasard ! Dans une tout autre ambiance, je pronostique aussi un CDH phagocyté par le MR. Qui vivra verra.

  • Posté par Oudaert vIVIANE, vendredi 2 août 2019, 15:52

    Sans la nva et le vlaams belang est peut-être impossible pour la Flandre mais le contraire est vrai aussi, pour les francophones c'est inacceptable avec, 5 ans ont suffi On a vu ce que cela donnait, un mépris total des francophones de Bruxelles et de Wallonie avec aucun intérêt pour leurs besoins.

  • Posté par CLAUDINE SOHIER -STUAERT , vendredi 2 août 2019, 12:14

    Il faut constituer un gouvernement fédéral sans la NV-A. Ce sera inéluctable si la NVA s'associe au VB pour former un gouvernement flamand. Jamais le PS ne s'associera à un parti qui gouverne avec le VB.

Plus de commentaires

Aussi en Élections 2019

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs