Météo: le mois de juillet bat les records de chaleur au niveau mondial

Météo: le mois de juillet bat les records de chaleur au niveau mondial
Joakeem Carmans

Les températures enregistrées en juillet au niveau mondial ont au moins égalé le précédent record enregistré à la même période, selon les données les plus récentes de l’Organisation météorologique mondiale, l’agence spécialisée de l’ONU. Ces données, basées sur les premiers 29 jours du mois, montrent que juillet 2019 a été aussi chaud, voire plus, que juillet 2016, qui était le mois le plus chaud de tous les temps.

« Nous avons toujours vécu des étés chauds. Mais ceci n’est pas l’été de notre jeunesse. Ce n’est pas l’été de votre grand-père », a déclaré le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres à New York.

« Seulement cette année, nous avons connu des températures record de New Delhi à Anchorage, de Paris à Santiago, d’Adélaïde aux cercles arctiques. Si nous ne prenons pas de mesures maintenant pour lutter contre le réchauffement climatique, ces événements météorologiques extrêmes ne seront que la pointe de l’iceberg. »

Des records de températures

L’Organisation météorologique mondiale, qui a publié ses données dans un communiqué de presse, a notamment noté des records de température dans une série de pays européens : en Allemagne, au Luxembourg, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, en plus de la Belgique.

« Le mois de juillet a réécrit l’histoire climatique, avec des dizaines de nouveaux records de chaleur au niveau local, national et mondial », a déclaré le secrétaire général de l’agence Petteri Taalas.

Aux Etats-Unis, c’est le mois de juin qui a explosé tous les records et l’année 2019 est en passe de devenir l’année la plus chaude depuis que les températures ont commencé à être observées 1880.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous