New York: suspension des poursuites pour le père qui a laissé ses jumeaux mourir de chaud dans sa voiture

New York: suspension des poursuites pour le père qui a laissé ses jumeaux mourir de chaud dans sa voiture

Une procureure de New York a suspendu jeudi les poursuites contre un père de famille qui a oublié ses enfants dans son véhicule durant huit heures avant de les retrouver morts de chaleur, son avocat et ses proches évoquant un tragique accident.

► New York : un père oublie ses jumeaux dans sa voiture et les retrouve sans vie

Travailleur social de 39 ans, Juan Rodriguez a emmené ses jumeaux de 1 an dans son véhicule pour se rendre sur son lieu de travail le vendredi 26 juillet. Il devait les déposer à la crèche après avoir déjà accompagné son fils de 4 ans.

Mais arrivé à l’hôpital pour anciens combattants de Fordham, dans le quartier new-yorkais du Bronx, il a oublié Luna et Phoenix dans la voiture, vers 8h.

A la fin de son service, vers 16h, il a repris la route avant de se rendre compte que ses enfants avaient passé la journée dans le véhicule et ne respiraient plus. Le médecin légiste a indiqué que la température des jumeaux dépassait 42ºC, ont rapporté plusieurs médias locaux.

Toujours selon des médias locaux, M. Rodriguez aurait alors stoppé net son véhicule et serait sorti en criant « J’ai oublié ! J’ai tué mes bébés ! ».

Libéré sous caution

Interpellé vendredi, il a été libéré sous caution le lendemain. Plusieurs membres de sa famille et des amis étaient venus l’accueillir à sa sortie du centre de détention, notamment sa femme, qui lui a immédiatement témoigné son soutien.

« Même si je souffre plus que je n’aurais jamais pu l’imaginer, j’aime toujours mon mari », a-t-elle témoigné dans une déclaration écrite au sujet de Juan Rodriguez, qui a deux autres enfants de 12 et 16 ans. « C’est un homme bien et un très bon père et je sais qu’il n’aurait jamais fait quoi que ce soit pour porter atteinte intentionnellement à ses enfants ».

Jeudi, lors d’une audience devant le tribunal pénal du Bronx, le représentant de la procureure Darcel Clark a indiqué au juge que les poursuites étaient suspendues dans l’attente d’une enquête plus approfondie, a indiqué à l’AFP une porte-parole de la procureure.

Il lui est toujours possible de reprendre le dossier et de le soumettre à un grand jury, qui devrait dire alors si l’accusation a suffisamment d’éléments à charge pour aller au procès. Une nouvelle audience est prévue le 27 août.

« Nous échangeons avec le bureau du procureur pour faire passer l’idée, qu’ils comprennent je pense, que ceci est une horrible tragédie », a déclaré après l’audience l’avocat de Juan Rodriguez, Joey Jackson.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Face au vote des députés, Boris Johnson a renvoyé la patate chaude aux Européens.

    Brexit: suite au prochain épisode…

  2. Pour l’heure, entre syndicats et patrons du secteur, la confiance est au plus bas. En attendant le personnel continue de trinquer.

    Pourquoi les blouses blanches arrêtent le travail ce jeudi

  3. Vladimi Poutine accueillant son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, mardi à Sotchi
: «
La situation dans la région est très grave
» a rappelé le président russe.

    Poutine et Erdogan s’accordent pour renforcer la présence russe en Syrie

La chronique
  • CD&V: Blanche-Neige et les Sept Nains

    Le CD&V est en grand désarroi. La preuve : pour succéder à Wouter Beke, l’ancien président des démocrates-chrétiens flamands, déjà sept candidats se sont présentés. La plupart d’entre eux sont bourgmestres.

    Ce n’est pas par hasard si le CD&V est toujours le plus grand parti au niveau local, avec plus de 120 bourgmestres sur 300 communes flamandes. Quelques candidats se singularisent : il y a par exemple le président des jeunes démocrates-chrétiens, Sammy Mahdi, toujours accompagné de son chien Pamuk. Ou il y a l’unique femme parmi eux, Katrien Partyka, la bourgmestre de Tirlemont, où le CD&V est devenu en 2014, pour la première fois dans l’histoire de la ville, le plus grand parti. Ou encore, il y a l’acteur bien connu parmi les sept : Walter De Donder, bourgmestre d’Affligem, qui gagne sa vie en jouant le rôle du lutin Plop dans la série pour enfants Le Lutin Plop. Et puis, il y avait les deux candidatures annoncées, celle de Pieter De Crem et celle d’Hendrik Bogaert, bien connus et plutôt à droite, mais qui in fine se sont abstenus....

    Lire la suite

  • Patients et soignants méritent mieux que cela

    Pour les uns – les patrons – il n’y a là rien d’autre qu’une espèce de paranoïa syndicale. Pour les autres – les syndicats – l’accord du non-marchand de 2017 a valeur exclusive d’avancée sociale à l’avantage du personnel. Entre les deux camps, la ministre en affaires courantes de la Santé publique compte les coups. Elle penche même, une fois n’est pas coutume, en faveur des travailleurs, assurant qu’infirmiers, sages-femmes, kinés, logopèdes, diététiciens – « tout le personnel soignant » en fait – doivent « recevoir la...

    Lire la suite