Accueil positif pour le processus de démocratie participative en Communauté germanophone

Les premiers retours par rapport au processus de démocratie participative sont positifs en Communauté germanophone, où un décret visant à renforcer la participation citoyenne a été voté en février dernier.

Alors que 1.000 citoyens, habitant l’une des neuf communes germanophones, avaient été tirés au sort en vue d’éventuellement siéger dans un Conseil citoyen, les premiers retours sont positifs, indique le Parlement dans un communiqué de presse.

«La participation au Conseil citoyen étant volontaire, les citoyens tirés au sort avaient jusqu’à la fin du mois de juillet pour manifester leur volonté de participer. 115 ont répondu favorablement tandis que 140 autres qui ne souhaitaient pas y prendre part ont fait parvenir une réponse négative et ont justifié leur décision», indique le Parlement.

Lors de la seconde phase du processus, les participants effectifs seront tirés au sort parmi les 115 réponses positives. Pour obtenir un échantillon représentatif de la société, quatre critères à savoir: l’âge, le sexe, le lieu de résidence et le niveau d’études, seront pris en compte.

Le premier Conseil citoyen sera constitué de 12 citoyens tirés au sort, de 6 participants au dialogue citoyen qui concernait les allocations familiales, en 2017 ainsi que de six représentants des groupes politiques au Parlement.

Les citoyens prêts à s’impliquer dans le processus mais qui n’ont pas été tirés au sort pour faire part du Conseil constituent la liste des candidats sur la base de laquelle s’effectuera le tirage au sort des participants à l’assemblée citoyenne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous