Le festival Esperanzah! affiche complet ce samedi

Le festival Esperanzah! affiche complet ce samedi
Belga

La 18e édition du festival Esperanzah ! a démarré en douceur vendredi à l’abbaye de Floreffe mais affiche déjà complet samedi, ont annoncé vendredi en fin de soirée les organisateurs. « Nous enregistrons toujours moins d’entrées le vendredi, mais il y avait néanmoins beaucoup de monde », a déclaré l’organisation. « Nous ne pouvons pas encore indiquer l’affluence exacte pour ce premier jour. Par contre, nous pouvons déjà dire que la journée de samedi se déroulera à guichets fermés et qu’il ne reste plus que quelques centaines de places pour dimanche. »

Vendredi, les festivaliers ont notamment pu profiter d’un concert de Danakil &amp ; The Baco All Stars en exclusivité européenne. Ibeyi a également conquis un large public.

Samedi, où 12.000 à 13.000 personnes sont attendues sur le site de l’abbaye, les têtes d’affiche sont Michael Kiwanuka, L.E.J. et Fakear. Enfin, dimanche ce sera au tour de Caravan Palace, Feu ! Chatterton ! et Polo &amp ; Pan d’entrer en scène. « Mais attention, on vient avant tout à Esperanzah ! pour faire des découvertes et la programmation se veut plus alternative que jamais », ont insisté les organisateurs.

« Tout va bien »

Comme chaque année, de nombreuses troupes d’artistes de rue parcourent l’événement namurois, donnant un caractère encore plus insolite et multiculturel à son décor.

« Festival engagé », Esperanzah ! entend aussi sensibiliser son public autour de la thématique « Démasquons nos privilèges ». Plusieurs associations sont ainsi présentes dans le « Village des possibles ». La campagne est également déclinée dans l’espace « Tout va bien » mêlant cinéma, documentaires, débats et spectacles. « Et le public est très réceptif », se sont réjouis les initiateurs du projet.

Côté secours et police, aucun incident particulier n’a été à déplorer vendredi selon les organisateurs.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous