Après El Paso et Dayton, 531 personnes sont mortes lors de fusillades de masse aux États-Unis en 2019

Après El Paso et Dayton, 531 personnes sont mortes lors de fusillades de masse aux États-Unis en 2019
EPA

Les États-Unis étaient abasourdis dimanche au lendemain d’une journée sanglante au cours de laquelle 29 personnes ont été abattues dans deux fusillades, au Texas puis dans l’Ohio, faisant ressurgir, une énième fois, la question de la régulation des armes à feu qui divise profondément les Américains.

Vingt personnes ont été tuées samedi matin à El Paso au Texas et neuf autres dans la nuit de samedi à dimanche à Dayton dans l’Ohio.

Une fusillade à caractère vraisemblablement raciste au Texas

Neuf morts dans une fusillade à Dayton : « Par chance, plusieurs policiers étaient dans le quartier »

Les États-Unis, où le port d’armes est légal, sont régulièrement endeuillés par des fusillades qui touchent aussi bien les écoles que les lieux de culte, de travail et de divertissement ou des commerces. El Paso et Dayton sont respectivement les 250 et 251e fusillades aux États-Unis en 2019, selon l’ONG Gun violence archives. Or, ce dimanche 4 août est le 216e jour de l’année. Il y a donc eu plus de fusillades que de jours pour l’instant en 2019.

L’ONG répertorie toutes les fusillades de masses, à savoir les incidents ans lesquels quatre personnes ou plus ont été abattues ou tuées, sans compter les tireurs. En 2019, 531 personnes ont déjà perdu la vie lors de fusillades de masse pour 2.066 blessés, selon les données disponibles sur le site.

Les fusillades d’El Paso et de Dayton ont été précédées de deux autres tueries cette semaine : deux personnes ont été tuées par balle dans un magasin Walmart à Southaven dans le Mississippi et trois personnes ont été tuées au Gilroy Garlic Festival en Californie.

Bientôt une meilleure régulation ?

Après la tragédie d’El Paso, comme après chaque bain de sang, plusieurs voix se sont élevées pour réclamer une meilleure régulation du marché des armes à feu. « Il est grand temps d’agir et de mettre un terme à cette épidémie de violences liée aux armes », a ainsi tweeté le favori de la course à la primaire démocrate Joe Biden.

Dimanche, le pape François s’est dit « spirituellement proche des victimes des épisodes de violence qui ont ensanglanté ces jours-ci le Texas (…) et l’Ohio, touchant des personnes innocentes États-Unis ».

« Que Dieu bénisse les habitants d’El Paso au Texas. Que Dieu bénisse les habitants de Dayton, Ohio », a tweeté dimanche matin le président Donald Trump.

Le candidat à la primaire démocrate Beto O’Rourke, originaire d’El Paso, lui a reproché d’« attiser le racisme dans ce pays » avec ses discours incendiaires anti-immigrés. « Notre pays est la cible d’un terrorisme nationalisme blanc conduisant à des meurtres sur notre sol et encouragé par de faibles lois sur les armes », a ajouté un autre prétendant démocrate à la Maison Blanche Pete Buttigieg.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les talents de démarcheur du Premier ministre britannique sont mis à l’épreuve avant le vote de samedi.

    Vote serré en vue sur l’accord Brexit

  2. «
Essayer de réparer les problèmes climatiques, je vois bien d’où ça vient, chez moi.»

    Les racines élémentaires de Cyril Dion: «Je me suis promis de ne jamais devenir un vieux con»

  3. En 2004, Elio Di Rupo et Joëlle Milquet scellent une alliance qui écarte les libéraux du pouvoir au sud du pays. © Belga.

    Après 20 ans, Elio Di Rupo restitue un Parti socialiste debout et éreinté

La chronique
  • Hommage à la Catalogne

    Avant d’écrire 1984 (qui terrifie par son incroyable actualité), George Orwell avait participé à la guerre d’Espagne, plus particulièrement aux batailles livrées en Catalogne en 1936-1937 face aux troupes franquistes. Ceux qui s’intéressent à l’actualité politique catalane feraient bien de se plonger dans son Hommage à la Catalogne (republié chez 10/18), qui livre encore quelques clés pour comprendre cette région singulière et ses rapports avec le reste de l’Espagne.

    Ainsi, cette phrase : « Dans cette guerre, on eût dit que c’était toujours à qui manquerait l’autre ». N’est-ce pas un résumé laconique mais implacable de l’incompréhension historique entre l’Espagne et sa région la plus remuante et de l’échec des gouvernements successifs de Madrid et de sa justice ?

    Un pouvoir central qui privilégie systématiquement à la politique de la main tendue celle de la main sur la figure.

    L’Espagne, devenue...

    Lire la suite

  • Accord sur le Brexit: let it be…

    Lorsqu’est apparu jeudi matin « Accord sur le Brexit » sur nos écrans, c’est l’émotion d’abord qui s’est emparée de nous. Nous y voilà donc. Soudain, ce départ qui s’était transformé en un vaudeville avec de piètres acteurs et des portes de parlements qui claquent, devenait réalité. Et cela provoquait durant un court instant la stupéfaction, la tristesse, comme un sentiment de défaite mais surtout de perte. Comme si nous avions stupidement espéré que ces négociations allaient durer toujours, permettant de conserver « par...

    Lire la suite