Accueil Léna

L’or blanc des mammouths, un business climatique

Le réchauffement qui touche la Sibérie fait remonter du sol des défenses de mammouth. Les « chasseurs d’ivoire des glaces » sont à l’affût. Le marché noir bat son plein. Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Octobre 1999, l’opération « Sortie de mammouth » démarre sous la supervision du paléontologue français Yves Coppens et de son compatriote, l’explorateur Bernard Buigues. Après deux ans de recherches et cinq semaines de coups de marteaux-piqueurs, à des températures tournant autour des – 40 ºC, l’extraction de Jarkov, un pachyderme à poils longs parfaitement conservé dans le permafrost, se déroule sans anicroches. Transporté dans le village de Khatanga, au nord de la Sibérie, à l’aide d’un hélicoptère Mi-26 russe, il est installé dans une cave de glace, endroit où il repose toujours.

Il y a vingt ans, la fascination est alors mondiale pour l’histoire de ce mammouth dont l’espèce a en grande majorité disparu il y a environ dix à douze mille ans. Pourtant, l’animal n’était pas totalement intact, puisque ses défenses avaient été arrachées par la famille dolgane à l’origine de cette découverte et du nom donné à l’animal.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs