Décès de Bjorg Lambrecht: l’autopsie a été réalisée, les circonstances de l’accident se précisent

©Belga
©Belga

À la suite du décès accidentel de Bjorg Lambrecht durant le Tour de Pologne lundi après-midi, la police et le parquet polonais ont ouvert une enquête. L’autopsie du coureur cycliste a été réalisée mardi. On ignore toujours quand la dépouille du coureur sera rapatriée en Belgique.

Une spectatrice a filmé la chute du jeune coureur belge au Tour de Pologne

Le chef de l’équipe médicale de la course, Ryszard Wisniewski, a révélé mardi des détails sur les derniers instants de Lambrecht. «Juste après l’accident, on a pu communiquer un instant avec lui. Il répétait: ‘pas bien, pas bien, pas bien’. Nous ne nous attendions pas à de si graves blessures, mais le niveau du sucre dans le sang était étonnamment bas. Il a perdu conscience dans l’ambulance», a-t-il détaillé à l’agence polonaise PAP. «Quand un coureur tombe, il a un réflexe automatique de tendre les bras, pour amortir la chute. Tout indique que Lambrecht ne l’a pas fait. Le choc était très important. La rate arrachée, le foie écrasé. On avait assez de sang, mais cela n’a pas aidé. C’était un petit coureur maigre, sans protection sous forme de tissu adipeux.»

Hasard ou destin, les parents de Bjorg Lambrecht étaient présents lundi à Zabrze. «D’habitude, les parents des coureurs ne les suivent pas (dans leurs déplacements)», a encore précisé Czeslaw Lang, le directeur du Tour de Pologne. «Mais hier, les parents du coureur décédé étaient présents à la ligne de départ et l’attendaient à l’arrivée. Comme s’ils avaient eu un pressentiment.»

Une minute de silence

Lotto Soudal a pris le départ de l’étape neutralisée ce mardi avec un hommage et une minute de silence au départ suivie d’une minute de silence puis d’applaudissements à l’arrivée sous un portique noir avec le nom de Bjorg Lambrecht et son numéro de dossard, 143, écrit dessus. Reste à voir si Lotto Soudal prendra le départ de la cinquième étape ce mercredi. « Une décision va être prise dans la soirée », ajoute Houtekier.

Dries Smets, le manager de Bjorg Lambrecht, a renvoyé à l’équipe pour avoir plus d’informations sur le décès du jeune coureur cycliste de Knesselare. « S’il y a des choses à annoncer, l’équipe le fera, comme pour les funérailles et le rapatriement. La communication est simplifiée avec eux. Avec notre équipe, nous sommes très bouleversés par cette nouvelle et nous sommes occupés à gérer diverses affaires pratiques dont les assurances afin de soulager les parents et la famille dans cette période difficile.  »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Tom Dumoulin et Primoz Roglic, à nouveau réunis en Espagne après le Tour de France. @News

    Par Eric Clovio

    Route

    Vuelta: Covid et météo sur la route de Primoz Roglic

  • @News

    Par Joël Grégoire

    Route

    Lionel Taminiaux veut grandir chez Alpecin

  • CYCLING RONDE VAN VLAANDEREN 104TH EDITION

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Tour des Flandres: la chute qui gâche la fête

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous