«Inutile»: le MR et le CDH critiquent la nouvelle fonction d’Olivier Maingain au gouvernement bruxellois

«Inutile»: le MR et le CDH critiquent la nouvelle fonction d’Olivier Maingain au gouvernement bruxellois
Dominique Duchesnes

La création prévue par l’exécutif bruxellois d’un nouveau poste visant à renforcer les relations entre les Régions wallonne, bruxelloise et la Fédération Wallonie-Bruxelles laisse le MR et le CDH dubitatifs. « À défaut de projets ambitieux et de cohérence, les formations politiques du gouvernement inventent une nouvelle fonction », dont l’utilité « n’est pas très claire », estime mercredi la cheffe de groupe des libéraux au parlement bruxellois, Françoise Schepmans.

Maingain assurera la liaison entre les francophones de Bruxelles et de Wallonie

Elle souligne notamment dans un communiqué que son groupe a rappelé, à de multiples reprises durant les négociations à Bruxelles, la nécessité de tenir compte des enjeux fondamentaux tels que l’enseignement et la culture au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles, mais aussi d’envisager les questions de mobilité ou d’environnement en consultant les autres Régions.

D’après elle, « les formations politiques du gouvernement bruxellois (PS, Ecolo, Défi du côté francophone) ont ignoré, en prétextant l’autonomie régionale, des questions aussi importantes pour l’avenir de Bruxelles et de la Belgique pour se limiter à un programme sans ambition ».

« Mascarade »

Le chef de groupe du MR à la Cocof, Gaëtan Van Goidsenhoven, a lui aussi fustigé dans un communiqué la création d’une nouvelle « fonction inutile, chère et anti-démocratique qui semble taillée sur mesure pour l’actuel président de Défi », Olivier Maingain.

« Il est particulièrement surprenant qu’Ecolo, qui a toujours été le chantre de la bonne gouvernance, ait accepté pareille mascarade. Nous ne voyons pour notre part aucune plus-value à la création de ce poste, qui nécessitera un coût complémentaire dans un contexte budgétaire déjà particulièrement étriqué », a ajouté l’élu libéral.

« C’est hallucinant », réagit Céline Fremault (CDH)

La cheffe de groupe du CDH au parlement bruxellois, Céline Fremault, interpellera le gouvernement régional en septembre concernant sa volonté de créer un nouveau poste d’agent de liaison.

« Qu’il faille renforcer les relations entre les partis francophones et garder un lien fort entre Bruxelles et la Wallonie, c’est la ligne du CDH depuis toujours. Qu’il faille pour autant créer un nouveau ’brol’ institutionnel aux contours imprécis, au financement et aux procédures de sélection du dit ’agent de liaison’ non déterminés, c’est hallucinant », a commenté Mme Fremault sur Twitter.

L’humaniste s’étonne par ailleurs que l’accord de principe sur la création d’une telle fonction n’ait pas été présenté lors de la déclaration de politique générale de juillet 2019.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190906-3VY1PT 2019-11-05 21:25:44

    Coalition fédérale: le CDH n’exclut plus une participation

  2. Le Parti socialiste de Pedro Sánchez reste le premier, avec 120 sièges sur 350. Mais bien loin de la majorité... © AFP.

    Elections: l’Espagne toujours à la recherche d’une majorité

  3. Le professeur avait souvent été dénoncé pour ses violences. Contre des étudiants. Mais surtout sur des femmes dont certaines avaient déposé des plaintes.

    Le professeur russe qui se prenait pour Napoléon a tué et démembré sa compagne

La chronique
  • L’Otan doit-elle suspendre son vol?

    Il y a un côté enfantin chez Emmanuel Macron, mais au sens de l’enfant du fameux conte d’Andersen qui s’écrie « Le roi est nu ! », provoquant ainsi le rire libérateur des sujets qui n’osaient pas s’avouer à eux-mêmes que leur souverain se promenait totalement à poil.

    En l’occurrence, Macron n’a pas fait rire mais, en déclarant dans une interview au magazine britannique The Economist, que l’Otan était « en état de mort cérébrale », il a dit très exactement ce que tout le monde sait, ce que tout le monde voit, mais que seul un esprit un peu enfantin pouvait oser dire. Angela Merkel a d’ailleurs trouvé la bonne expression : elle n’a pas dit que c’était faux (personne n’a vraiment dit que c’était faux !), elle a simplement fait remarquer que c’était « intempestif ». Intempestif signifiant exactement, si l’on se réfère au dictionnaire : « C’est vrai, mais ce n’est pas le moment de le dire. »...

    Lire la suite

  • Otan: le réveil de Macron, le risque de la division

    Il faut ouvrir la bouche quand on pense pouvoir exprimer clairement une opinion : c’est peu diplomatique, mais je ne suis pas un diplomate, je suis un politique. » Non, ce n’est pas là Emmanuel Macron qui parle. C’est le président sortant du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, qui, peu avant de tirer sa révérence, accorde au Soir un long entretien.

    ...

    Lire la suite