France: un portrait street art géant de Jacques Brel à Vesoul (photos)

Un portrait géant de Jacques Brel a été peint sur la façade d’un immeuble de neuf étages de Vesoul, ville française qui donna son nom à une célèbre chanson de l’artiste belge.

Regard lointain, le visage du «Grand Jacques» est peint en jaune, sur un fond vert pétillant. Il se dresse au-dessus des barres d’immeubles du quartier populaire Montmarin de cette ville de l’est de la France.

Haute de 28 mètres et large de 12 mètres, l’impressionnante oeuvre de l’artiste française Pink Art Roz recouvre l’ensemble de la façade mise à disposition par le bailleur. Munie de pochoirs et perchée sur une nacelle, l’artiste de 44 ans a utilisé 175 litres de peinture pour réaliser ce portrait, un travail titanesque.

«C’est la plus grande fresque de street art de (la région) Bourgogne-Franche-Comté», affirme Marjorie Szymanski, responsable de l’Espace Contemporain d’Art Urbain de Haute-Saône, à l’origine du projet.

Jacques Brel a fait connaître la ville avec sa chanson «Vesoul», qui fêtait ses 50 ans l’année dernière.

«C’est un chanteur qui traverse les générations, je voulais qu’il soit la passerelle entre le quartier Montmarin et le coeur de la ville, séparés par une route nationale», explique Pink Art Roz. Le portrait est visible de loin, «il gomme cette route et créé une identité commune aux différents espaces de la ville».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour les étudiants, la réussite partielle est progressivement entrée dans les mœurs.

    Universités: le taux de réussite est en baisse structurelle

  2. ©News

    Les bulletins des Diables rouges face à Chypre: De Bruyne homme du match, Carrasco dans tous les bons coups

  3. BRITAIN ELECTIONS DEBATE

    Johnson-Corbyn : un dialogue de sourds

La chronique
  • Royaume-Uni: Levido et Milne, les faux frères ennemis des élections

    Par Marc Roche

    Deux personnages au visage banal, discrets jusqu’à la transparence, sans charisme, ni faconde, qui sont, dans l’ombre, les hommes clefs de l’élection législative du 12 décembre au Royaume-Uni. Et le symbole de la revanche des radicaux sur les tenants du juste milieu.

    L’Australien Isaac Levido, 35 ans, et l’Anglais Seumas Milne, 61 ans, sont les gourous électoraux respectivement de Boris Johnson et de Jeremy Corbyn. Les mécaniciens en chef de la bataille électorale détiennent beaucoup plus de puissance réelle que les membres du Cabinet ou du gouvernement fantôme. Ils ont l’accès le plus direct, le plus fréquent et le poids le plus perceptible auprès des deux principaux protagonistes du scrutin.

    Tout apparemment différencie les deux frères...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite