Accueil Léna

Une Harley électrique? «Le monde ne tourne pas rond!»

Une prise à la place du bouchon de réservoir : Harley-Davidson a conçu une moto avec entraînement électrique. Mais comment cette création s’accorde-t-elle avec le mythe de liberté que la marque représente ? On a testé la Livewire – une machine silencieuse et inodore.

Avec LéNA, retrouvez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Portland, Oregon. Deux douzaines de Harley sont stationnées sur le bord du trottoir. Il s’agit d’exemplaires présérie d’un nouveau modèle révolutionnaire. Des tas de journalistes sont présents. Ils s’arrêtent pour contempler les bolides et boivent du café dans des gobelets en carton. Un homme d’une cinquantaine d’années, issu de la classe moyenne blanche américaine, observe la scène et son regard trahit une certaine incrédulité. Il a du mal à y croire : « Une Harley électrique ? Le monde ne tourne pas rond ! »

Personne ne peut considérer la nouvelle création du fabricant américain de motos comme une Harley-Davidson. La Livewire ne présente pas de goulot de remplissage, mais une fiche électrique. Une allure gracieuse qui contraste avec la lourdeur baroque des modèles traditionnels. De quoi aurait l’air un de ces tatoués aux cheveux gras et à la barbe hirsute sur cette machine délicate ? C’est inconcevable.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Rihoux Jean-pierre, lundi 12 août 2019, 9:00

    Ainsi le concept '' Harley '' serait enfin en train de décliner : un concept débile et polluant totalement obsolète pour une civilisation en quête de sens et de véritable progrès. Je ne peux pas dire que la disparition prochaine de ce chancre environnemental me fait beaucoup de peine!!!

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 10 août 2019, 11:45

    La version "papier" de votre quotidien vespéral favori est machiste: l'auteure de l'article est UNE journaliste allemande, et si ici, vous voyez sa photo, dans la version imprimée c'est une fière photo d'homme qui sert d'illustration. Machos, va!

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs