Mort d’une scientifique britannique en Grèce: une chute est à l’origine de son décès

Le corps de la scientifique britannique, Natalie Christopher, a été retrouvé dans un ravin en Grèce.
Le corps de la scientifique britannique, Natalie Christopher, a été retrouvé dans un ravin en Grèce. - AFP

La mort de la scientifique britannique Natalie Christopher sur l’île grecque d’Ikaria est due, selon les premières informations, à « une chute de hauteur », a indiqué jeudi après-midi aux médias un médecin légiste chargé de l’enquête.

La scientifique britannique recherchée en Grèce retrouvée morte

« Après l’inspection du site et une première autopsie macroscopique de la dépouille, tout semble indiquer qu’il s’agit d’une chute de hauteur », a affirmé Nikos Karakoukis, le médecin légiste présent sur les lieux du drame depuis jeudi matin.

Le corps de Natalie Christopher, 35 ans, doit être transféré à Athènes dans la journée pour une autopsie détaillée, a-t-il ajouté.

Depuis jeudi matin une équipe de la direction de la police criminelle effectuait une autopsie dans le ravin où l’accident avait eu lieu, selon une source policière.

Sur le même sujet
PoliceGrèceAthènes
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous