Le cinéaste français Jean-Pierre Mocky est décédé

Le cinéaste français Jean-Pierre Mocky est décédé
AFP

Le cinéaste Jean-Pierre Mocky, le plus inclassable des réalisateurs français, est mort jeudi à l’âge de 86 ans, a annoncé sa famille à l’AFP. « Jean-Pierre Mocky est mort chez lui cet après-midi à 15h », a indiqué son gendre Jérôme Pierrat à l’AFP. Le décès du cinéaste a été confirmé par son fils, le comédien et metteur en scène Stanislas Nordey.

Jean-Paul Adam Mokiejewski — grand-père tchétchène, père et mère polonais — naît le 6 juillet 1929 à Nice, date figurant dans sa fiche Who’s Who et retenue par sa famille. Mais lui-même affirmait être né en 1933 et avoir été «vieilli» par son père, grâce à une falsification de son état-civil, pour lui permettre de prendre le bateau seul vers l’Algérie au début de la guerre.

« Jean-Pierre Mocky est parti tourner son prochain film avec Bourvil, Michel Serrault, Michel Simon, Fernandel, Jacqueline Maillant, Jeanne Moreau, Jean Poiret, Francis Blanche, Charles Aznavour et tant d’autres. Le cinéaste s’est éteint à son domicile parisien, entouré de sa famille et de ses proches », ont indiqué Stanislas Nordey et la fille du cinéaste, Olivia Mokiejewski, dans un communiqué adressé à l’AFP.

Auteur de plus d’une soixantaine de films dont « Un drôle de paroissien » avec Bourvil ou encore « A mort l’arbitre » avec Michel Serrault et Eddy Mitchell, Jean-Pierre Mocky était considéré comme « l’anar » du cinéma français, toujours sur la brèche, sempiternel râleur et, avant tout, libre.

Au cours de sa carrière, il a tourné avec les grands acteurs de Bourvil à Catherine Deneuve en passant par Charles Aznavour et Gérard Depardieu.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous