Accueil Société

«On a compris qu’il avait violé sa fille»: au moins 90 victimes d’abus sexuels au sein des Témoins de Jéhovah

L’association « Reclaimed voices », créée en avril, rassemble des victimes d’abus au sein des Témoins de Jéhovah. A ce jour, elle a déjà recensé en Belgique près d’une centaine de personnes abusées sexuellement étant enfants. Le chiffre est sans doute en deçà de la réalité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Pour les témoins de Jéhovah, nous parler, c’est comme parler avec le diable », assure Pascal Mertens, désignant son coéquipier Patrick Haeck. « Et moi, je suis la mère du diable », ponctue Cécile Temmerman, les yeux humides. En même pas six mois, les deux coordinateurs de la jeune association Reclaimed Voices Belgique, calquée sur l’association du même nom aux Pays-Bas, ont vu défiler des dizaines de membres ou d’anciens membres de l’organisation venant leur confier des cas d’abus sexuels sur mineurs commis par d’autres membres et systématiquement couverts par la structure. « Certaines personnes viennent pour plusieurs victimes », explique Patrick Haeck, ex-témoin de Jéhovah, « comme des parents qui nous disent que leurs 3 ou 4 enfants ont été abusés. Au total, nous avons déjà comptabilisé 90 victimes. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Dechamps Pascal , vendredi 9 août 2019, 20:51

    C'est comme partout :la religion, le cancer de l'esprit.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 9 août 2019, 23:51

    Comment qualifiez-vous l'intolérance ?

  • Posté par Lacomblez Marianne, vendredi 9 août 2019, 16:01

    Lire: HaruKi Murakami "1Q84", Ed. 10/18.

  • Posté par Carré Albin, vendredi 9 août 2019, 10:05

    Sectes ou religions, pas de différence, toutes des organisations criminelles qui exploitent l'ignorance et les faiblesses humaines.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 9 août 2019, 10:09

    Partout où il y a des enfants - sectes, églises, écoles, clubs sportifs, familles - il y a des abus et c'est malheureusement dans les familles qu'ils se produisent le plus souvent.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs