Accueil Société Régions Brabant wallon

RN25 dans le Brabant wallon: les agriculteurs posent un ultimatum à Di Antonio

La Fédération wallonne de l’agriculture estime l’arrêté d’interdiction caduque et menace d’aller au Conseil d’État si le ministre ne revient pas sur sa décision d’ici le 16 août.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 3 min

Le problème de cohabitation entre les engins agricoles et les automobiles existe depuis que ces deux-là doivent se partager nos routes. Il n’est donc pas neuf, ni spécifique à une région. Mais dans le Brabant wallon, la question de l’utilisation par les tracteurs de la RN25, une voie où les 120 km/h sont autorisés, est devenue emblématique d’une cohabitation devenue de plus en plus compliquée. « Les mentalités ont aussi beaucoup changé, estime Bernard Kestern, en charge de la mobilité à la Fédération wallonne de l’agriculture. Avant, dans les villages, les gens s’excusaient presque quand ils devaient bouger leur voiture pour laisser passer un tracteur. Maintenant, ils engueulent l’agriculteur, prié d’aller faire son travail ailleurs ! »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs